Interview de la semaine

« Depuis cent trente ans, notre légitimité est acquise »

Par Vincent Bussière, journaliste - Le 29/03/2018

Stéphane Dosne, PDG de Cabinet Roux, revient sur l'arrivée d'un nouvel actionnaire dans le capital, et sur ses projets de développement, notamment à l'international.

Que vous apporte votre nouvel actionnaire Pierre Dalmaz ?

C'est d'abord la fin d'un verrou réglementaire qui freinait considérablement notre développement puisque la loi interdisait aux commissaires aux comptes d'effectuer d'autres activités que l'audit des comptes chez un même client. Désormais, rien ne nous empêche de proposer nos services et notre savoir-faire aux clients d’In Extenso et de sa maison-mère Deloitte. Pierre Dalmaz est un véritable entrepreneur, bien décidé à nous donner les moyens de nos ambitions.

Justement, quels sont vos projets de développement ? Envisagez-vous une diversification ?

Nous allons d'abord continuer à faire croître nos métiers traditionnels : les expertises avant et après sinistres pour nos clients, les évaluations immobilières, ou valorisations de marchés pour les occupants d'immeubles à usage professionnel et les investisseurs institutionnels. Surtout, Cabinet Roux proposera à ses clients et futurs clients des expertises pour les cyber-risques.

Ce sont pourtant des métiers et des risques totalement différents de ceux de votre activité historique…

Pas tant que ça. Effectivement, nous sommes très présents sur les risques et les dommages matériels, et les cyber-attaques détruisent ou endommagent des actifs immatériels. Mais pas seulement. Depuis cent trente ans, nous avons acquis une légitimité incontestable dans l'expertise avant et après dommage, dans le calcul et l'évaluation des capitaux et valeurs garantis et dans celui des indemnisations. Nous transposons nos savoir-faire à ces nouveaux risques. Nous avons d'ailleurs bien avancé ; Cabinet Roux propose déjà des expertises dynamiques et nombre de nos clients peuvent immédiatement exploiter les données de nos rapports. Ce qui nous procure un avantage incomparable sur nos concurrents. Nous irons encore plus loin.

L'arrivée de ce nouvel actionnaire vous donne-t-elle d'autres velléités ?

L'international fait clairement partie de nos priorités à court et moyen terme. Nous sommes déjà internationalisés puisque nous accompagnons nos très grands clients autour du monde grâce à un réseau d’homologues présents là où ils sont actifs. Nous passerons à la vitesse supérieure. D'abord en Europe, et surtout dans les pays du Sud où nous projetons des acquisitions de cabinets d'expertises pour gagner du temps.

Regardez-vous aussi au-delà de l'Europe ?

Oui, mais plutôt à moyen terme. Nous procéderons par étapes. Après l'Europe, nous pourrions mener des acquisitions en Afrique. D'abord parce que nos clients y sont très actifs, et que leur accompagnement depuis la France montrera ses limites un jour ou l’autre. Ensuite, parce que ce continent offre de très belles perspectives de croissance.

Et en France ?

Nous devons nous renforcer dans l’Hexagone où nous comptons déjà cinq directions régionales. Cabinet Roux est très présent en Ile-de-France et dans l'Ouest. Nous devons porter nos efforts dans le Nord, l’Est et le Sud-Est. Nous pourrions créer trois nouvelles agences, par croissance interne, d'ici trois ans, en particulier à Lille, et muscler celle de Strasbourg.

A lire aussi

Interview de la semaine

« Le nouveau modèle social est un élément central du plan stratégique du groupe Macif »

Benoît Serre, directeur général adjoint du groupe MacifFin mars, la Macif signait avec la CFDT et la CGC un accord cadre pour déployer son « nouveau modèle social ». Un chanti...

> Lire la suite

interview de la semaine

« La RC est un des axes prioritaires de RSA France pour 2018 »

Gaëlle Tortuyaux, directrice générale de RSA FranceSix mois après son arrivée à la tête de RSA France, Gaëlle Tortuyaux (dont vous pouvez retrouver le portrait page 60 du numé...

> Lire la suite

Interview de la semaine

« Nous avons passé le cap des 50 000 assurés en emprunteur »

Catherine Touvrey, directrice générale d’Harmonie mutuelleAu sortir d’un exercice 2017 qui marque la création de Vyv, les chantiers ne manquent pas pour Harmonie mutuelle. Ent...

> Lire la suite