interview de la semaine

« La RC est un des axes prioritaires de RSA France pour 2018 »

Par Thierry Gouby, Chef de rubrique - Le 12/04/2018

Gaëlle Tortuyaux, directrice générale de RSA France

Six mois après son arrivée à la tête de RSA France, Gaëlle Tortuyaux (dont vous pouvez retrouver le portrait page 60 du numéro 234 d'avril 2018 de La Tribune de l'assurance) fait le bilan de l'exercice 2017 et détaille les objectifs de développement de l'assureur.

Pouvez-vous revenir sur l’année 2017 de RSA France ?

En l’absence de directeur général, les équipes de RSA France ont fait un excellent travail et le comité de direction a pleinement assuré la transition, ce qui a facilité ma prise de fonction en octobre dernier.

Nous avons d’abord réussi une bonne année en assurance construction, segment sur lequel nous sommes déjà performants. Nous avons d’autre part enregistré une croissance en dommages ainsi qu’en RC. Enfin, nous avons également enregistré un bon exercice 2017 en marine, une des activités historiques du groupe.

Au global, même si nous sommes légèrement en recul sur la partie affaires nouvelles, nous pouvons nous réjouir d’avoir conservé nos positions auprès de nos partenaires clés. Concernant notre profitabilité, nous avons souffert en dommages, d’une part à cause des catastrophes naturelles de fin d’année, et d’autre part suite à plusieurs incendies et sinistres CBI (Contingent Business Interruption). 2017 est une année défavorable mais qui j’espère restera exceptionnelle.

Quels sont les ajustements à apporter et sur quoi souhaitez-vous mettre l’accent pour l’exercice en cours ?

En construction d’abord, nous avons terminé d’assainir notre portefeuille. Nos grands axes de développement sur cette branche se concentrent désormais sur la TRC et la DO et nous assumons pleinement notre stratégie de ne pas nous positionner sur l’assurance décennale. En dommages ensuite, nous avons vocation à poursuivre notre stratégie d’apérition tout en maîtrisant nos engagements et le déploiement adapté de nos capacités.

La RC constitue un de nos axes prioritaires de développement pour 2018 à la fois sur la RC générale mais également sur les lignes financières. Enfin, nous avons pour ambition de capitaliser sur nos fortes positions en assurance transport et accentuer notre croissance.

En parallèle et bénéficiant de notre importante expertise britannique sur le segment Real Estate, nous avons élaboré un produit PNO spécifique. Nous devons désormais communiquer sur ce sujet et mieux faire connaître nos ambitions. Après six mois à la tête de RSA France, je continue également à réfléchir sur comment optimiser certains process pour pouvoir investir où cela est nécessaire.

Quid de vos équipes ?

La solide capacité technique et l’agilité des équipes nous permettent d’accompagner nos clients du CAC 40 comme des ETI. Nous nous appuyons également sur de robustes compétences en prévention/ingénierie pour leur apporter du service à haute valeur ajoutée. Le renforcement technique de nos équipes avec l’arrivée début mars de Sara Foucher comme directrice de souscription dommages pour la France et la Belgique permet aussi un bon équilibre hommes/femmes au sein de l’entreprise.

J’ai également à cœur de promouvoir les talents internes, ce qui participe à la création d’opportunités de développement et concourt à la fidélisation de nos collaborateurs.

Aujourd’hui, sur quelle typologie de clients vous concentrez-vous ? Privilégiez-vous les comptes nationaux ou les comptes internationaux installés en France ?

J’observe au sein du portefeuille actuel de RSA France une diversité de segments de clientèle intéressante et enrichissante qui nous permet non pas de nous axer sur une typologie de clients mais sur leurs secteurs d’activité et ceci tant en France qu’à l’international. Nous voulons désormais continuer à développer l’expertise sectorielle de nos équipes et c'est pour nous un objectif stratégique fort.

A lire aussi

Interview de la semaine

« Le nouveau modèle social est un élément central du plan stratégique du groupe Macif »

Benoît Serre, directeur général adjoint du groupe MacifFin mars, la Macif signait avec la CFDT et la CGC un accord cadre pour déployer son « nouveau modèle social ». Un chanti...

> Lire la suite

Interview de la semaine

« Nous avons passé le cap des 50 000 assurés en emprunteur »

Catherine Touvrey, directrice générale d’Harmonie mutuelleAu sortir d’un exercice 2017 qui marque la création de Vyv, les chantiers ne manquent pas pour Harmonie mutuelle. Ent...

> Lire la suite

Interview de la semaine

« Depuis cent trente ans, notre légitimité est acquise »

Stéphane Dosne, PDG de Cabinet Roux, revient sur l'arrivée d'un nouvel actionnaire dans le capital, et sur ses projets de développement, notamment à l'international. Que vous...

> Lire la suite