Courtage

Ciprés va t-il se payer Axelliance ?

Par thierry gouby, chef de rubrique - Le 21/06/2018

Selon nos informations, Ciprés assurances serait sur le point de faire l’acquisition d’Axelliance groupe, qui figure parmi ses principaux concurrents grossistes. Le cabinet emmené par Laurent Ouazana poursuivrait ainsi son ambitieux objectif de croissance et de diversification. Surtout, Ciprés ferait une entrée fracassante sur le marché du dommages.

© Ciprés Assurances
© Ciprés Assurances

L’exercice 2017 à peine bouclé avec un deuxième LBO et un changement d’actionnariat (sortie de TA Associates, arrivée d’Apax Partners à hauteur de 62 % du capital et montée du management à 38 %), Ciprés assurances serait sur le point de boucler l’acquisition de l’année !

Selon nos informations et sans pour l'heure disposer des détails de l'opération, le 17e courtier français du Top 100 du courtage, et 4e grossiste du marché avec un chiffre d’affaires 2017 de 74 M€ (+13,8 %), serait sur le point d’acquérir Axelliance groupe, 20e courtier français et 5e grossiste du marché.

Réorganisation capitalistique

Axelliance, dont le capital est détenu à plus des deux tiers (70 %) par ses dirigeants (18 % par ACG Capital, 8 % par Turenne Investissement et 4 % par des investisseurs industriels), cherchait à réorganiser son tour de table depuis plus d’un an, notamment par l’entrée d’un fonds d’investissement.

En baisse de régime sur ce dernier exercice (CA 2017 de 64,1 M€ à -1,1 %), le cabinet lyonnais a surtout dû gérer toute une série de rachats parfois complexes à intégrer (Vivens en 2014, Axiome, Squadra et Immassur en 2015, Vitae assurances en 2016).

L’occasion pour Ciprés de faire main basse sur son concurrent, dont la valorisation pourrait avoisiner la centaine de millions d’euros, selon plusieurs sources. Contactés par La Tribune de l’assurance, les dirigeants de Ciprés et Axelliance n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Diversification IARD

Grace à cette opération, le cabinet levalloisien, qui étudiait des opportunités de croissance externe pour tenir le rythme en termes de taille critique et de mutualisation dans le but d’atteindre un chiffre d’affaires de 100 M€ à horizon 2020, hériterait d’une activité santé/prévoyance auprès de professionnels et d'entreprises (27,8 M€ en 2017) et d’un réseau d’apporteurs étoffé (7 000 courtiers partenaires). Ciprés conforterait ainsi son ambition d'être le courtier de référence sur le marché de la protection sociale complémentaire des TNS/TPE.

Surtout, Ciprès diversifierait sérieusement ses activités en dommages, grâce notamment aux portefeuilles IARD d’Axelliance (28,3 M€ de CA).

A lire aussi

Mouvement

Anne-Séverine Lucas quitte Gras Savoye

Selon nos informations, la directrice du département cinéma et audiovisuel de Gras Savoye a quitté ses fonctions pour rejoindre un autre acteur du grand courtage.Une page se t...

> Lire la suite

Bilan 2017

Course d'obstacles pour le Top 100

Bénéficiant d'un contexte économique plus favorable, les courtiers du Top 100 tirent leur épingle du jeu avec une activité 2017 en hausse de près de 10 %. Malgré tout, il rest...

> Lire la suite

Distribution

Allianz France revoit l’animation de son réseau de courtiers

Après la transformation d’AEC début 2018, Allianz France s’attaque à son réseau de courtage. L’assureur veut faire évoluer son modèle d’animation en fonction des performances...

> Lire la suite