Dépêches

Etude et baromètre — 08/02/2018

Avec seulement 24% de souscription en assurance cyber, Verspieren met en garde les entreprises


(AOF) - Le courtier en assurance français, Verspieren, a dressé un constat de l'évolution des mentalités en matière d'assurance. D'un côté, en risque incendie, la fréquence de sinistralité est faible et le coût moyen par sinistre s'élève à 147 839 euros en moyenne, selon l'analyse de Verspieren sur le marché. De l'autre, en risque cyber, les entreprises sont confrontées à un risque critique dont la fréquence et l'intensité sont exponentielles. Néanmoins, selon l'étude " Enjeux cyber 2018 " de Deloitte, les entreprises et institutions ne sont que 24% à avoir souscrit une assurance cyber.

Or, les enjeux sont nombreux en matière de risques cyber. Selon la récente étude publiée par l'Institut Ponemon, le coût moyen d'une cyberattaque a atteint, à l'échelle mondiale, 11,7 millions de dollars par entreprise en 2017, soit une augmentation de 23% par rapport à 2016. Chaque donnée volée représente un coût variable entre 120 et 130 euros, en raison de la perte de revenus et des dommages clients mais aussi de la perte indirecte (frais de justice, amende de la CNIL, réparation des dommages clients).

De plus, une cyberattaque conduit à une multitude de risques pour les entreprises. Premièrement, il y a le risque commercial avec la perte de données stratégique ou la perturbation des activités, mais aussi l'atteinte à la réputation de l'entreprise, qui figure à son capital immatériel. A cela s'ajoutent les risques matériels. Du matériel informatique à la chaîne de production ou encore aux robots, une entreprise peut voir l'ensemble de ses outils détruits ou déréglés. Pour finir, il y a les risques informationnels et organisationnels pesant sur leur système d'informations ou encore sur le fonctionnement des processus.

Conscient du risque cyber depuis déjà plusieurs années, Verspieren a mis en place des solutions à destination des entreprises, intégrant en amont un travail d'audit sur les facteurs de risque, en partenariat avec CGI Business Consulting, du conseil et de la prévention à destination des collaborateurs et des contrats d'assurance ad hoc.

" Il n'y a plus une entreprise française qui ne soit pas connectée à Internet et ne puisse faire l'objet d'une attaque. Pourtant, la souscription d'une police d'assurance spécifique n'est ni obligatoire, ni entrée dans les mœurs. Le risque, au final, est de voir des PME, des ETI et des grands groupes mis à genou par des pirates ", s'alarme Yves Fournier, responsable du pôle risque cyber chez Verspieren.

" Pourtant, le coût d'une couverture cyber reste accessible et très compétitif en France car l'environnement est concurrentiel ", conclut-il.





2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance