Dépêches

Étude et baromètre — 28/07/2017

Edition 2016 du rapport annuel de l'Observatoire de l'épargne réglementée

52,6  milliards d’euros : C'est le montant  des placements bancaires des ménages en France en 2016.

Banque de France publie le rapport 2016 de l'Observatoire de l'épargne réglementée analysant les flux d’épargne des Français. L'Observatoire indique que le patrimoine financier des ménages s’élève à 4 765 milliards d’euros fin  2016, soit une hausse de plus de 300 milliards d’euros par rapport à fin 2015. Cette hausse se justifie sous l'effet notamment de placements financiers et de la revalorisation d'actifs due à un changement de réglementation européenne  dont  l’application de la directive Solvabilité II.

Parmi les différents placements, l’assurance-vie est en légère hausse par rapport à 2015 (109,0 milliards) et s’élève à 110,8 milliards d’euros. A ce titre, les souscriptions nettes s’établissent à 16,8 milliards d’euros en 2016, en baisse par rapport à 2015 (23,5 milliards d’euros) sous l’effet de la chute de la collecte nette des contrats en euros 2,7 milliards d’euros en 2016 après 9,7 milliards d’euros en 2015. Cependant, la collecte nette sur les contrats en unités de compte (UC) se maintient à un niveau élevé, soit 14,1 milliards d’euros après 13,8 milliards d’euros en 2015. Ainsi, la collecte totale se répartit entre 16 % sur les supports en euros et  84 % sur les contrats en UC. Les dépôts sur les livrets ordinaires augmentent de 5,3 milliards d’euros, sur un rythme plus soutenu qu’en 2015 (+ 0,7 milliards d’euros) et les retraits des livrets et comptes d’épargne réglementée sont en nette baisse (- 1,4 milliard d’euros, après -10,4  milliards d’euros en 2015). L’encours des PEL atteint 259,4 milliards d’euros à fin 2016 (+ 8,1%), dépassant ainsi l’encours des livrets A pour la première fois depuis 2008. Enfin, l’épargne réglementée des ménages s'établit à 705 milliards d’euros fin  2016, soit 14,8  % du patrimoine financier des Français.

Source : publications.banque-france.fr (Communiqué de presse du 26 juillet 2017)