Nominations

Publié le 10/07/2018

Mercer constate une légère revalorisation des budgets d’augmentation par rapport à 2016


(AOF) - Mercer, expert du conseil en ressources humaines, santé et prévoyance, gestion des talents, retraite et investissements, a présenté la septième édition de son enquête annuelle dédiée aux Négociations Annuelles Obligatoires (NAO). Si la tendance est toujours en faveur des revalorisations individuelles plutôt que générales, deux axes forts se dégagent : les entreprises deviennent de plus en plus sélectives dans l’octroi des augmentations et activent de manière accrue d’autres leviers de négociation que la rémunération pour valoriser et retenir leurs talents.

Le volume de l'enveloppe d'augmentation du salaire de base prévue pour 2018 s'établit à un niveau médian de 2% contre 1,8% en 2017, avec un premier quartile à 1,7% (contre 1,42% en 2017) et un troisième quartile à 2,3% (contre 2% en 2017).

Depuis 2015, le premier quartile du budget d'augmentation de la masse salariale de l'échantillon connaît une revalorisation continue, passant de 1% à 1,7%. La médiane est restée, quant à elle, relativement stable sur la période, à l'exception de 2016 où elle est tombée à 1,5%. Le troisième quartile est lui aussi resté très constant.

Au global, l'année 2018 semble caractérisée par un léger rebond avec une enveloppe en hausse par rapport à 2017. Par ailleurs, la moyenne qui s'établit au même niveau que la médiane, témoigne d'une homogénéité des pratiques d'augmentation de la masse salariale des entreprises.

"Nous notons cette année une légère revalorisation des budgets d'augmentation par rapport à l'année dernière. Il convient toutefois de l'analyser au travers du prisme de la reprise de l'inflation et des rattrapages amorcés par un certain nombre de sociétés, après des années de gel ou de très faibles augmentations, dans un contexte économique plus positif", a commenté Bruno Rocquemont, directeur du Département de gestion des talents de Mercer France.

Autre constat de l'étude, plus de 9 entreprises sur 10 se déclarent "sélectives" dans l'attribution des augmentations individuelles

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance