Interview de la semaine

« Nous avons appris à connaître le marché français »

Par Marie-Caroline Carrère, Journaliste - Le 14/11/2019

Paul Donnelly, vice-président exécutif EMEA chez Munich Re Automation Solutions, filiale du groupe Munich Re

Paul Donnelly revient sur le lancement du nouveau produit AllFinanz Spark en France.

Vous proposez un nouveau produit, de quoi s’agit-il ?

Munich Re Automation Solutions Ltd lance une solution de souscription automatisée baptisée « AllFinanz Spark ». Elle est destinée aux assureurs de taille intermédiaire à travers le monde. Il s’agit d’une solution SaaS (Software-as-a-Service) permettant aux assureurs d’automatiser leurs processus de souscription, de les aider à explorer de nouvelles opportunités et d’améliorer l’expérience client en matière d’assurance de personnes. Nous éliminons un certain nombre de coûts initiaux et d’obstacles à la mise en œuvre auxquels sont confrontées les entreprises de taille moyenne, tout en fournissant toute la puissance de notre application d'entreprise. Les assureurs peuvent automatiser et accélérer l’intégration des clients, éliminer les formalités administratives, les questions redondantes et les tests médicaux susceptibles de générer des erreurs, tout en apportant la puissance de l’information analytique à leurs activités de souscription. Cela signifie une entreprise plus réactive et plus agile. Nos clients ayant déjà déployé AllFinanz Spark sur une base SaaS ont noté des améliorations substantielles de la satisfaction client.

Quel est l’objectif de cette solution ?

AllFinanz Spark permet aux assureurs de saisir leurs propres sources de données et d’analyses, telles que la modélisation prédictive et des algorithmes d’apprentissage automatique afin d’optimiser le processus de souscription. Elle offre aux clients une plus grande agilité et une croissance des ventes, tout en réduisant la paperasserie en améliorant l'immédiateté pour l'utilisateur final. Vous pouvez y accéder à tout moment, offrant ainsi davantage de choix et de commodité aux utilisateurs. Nous sommes ravis de pouvoir apporter à ce marché nos trente ans d’expérience dans les technologies d’entreprise et d'aider ces entreprises à rester compétitives et pertinentes pour leurs clients.

De plus, même si le questionnaire comporte moins de questions, notre technologie permet de mieux évaluer les risques et de déterminer le tarif adapté au profil afin que les clients paient le juste prix.

Quelles sont vos attentes sur le marché français ?

Nous avons deux gros partenariats en France et sommes en train d’en nouer un troisième. Nous avons appris à connaître et à nous adapter aux caractéristiques et particularités du marché français, ce qui nous permet de nouer de nouvelles relations commerciales et partenariales. Nous savons que nos solutions conviennent au marché français et nous aimerions en discuter avec tous les assureurs souhaitant développer leur stratégie de souscription numérique.

A lire aussi

Interview de la semaine

«Malakoff Médéric Humanis courtage met à la disposition des courtiers l’ensemble de ses offres»

Christophe Scherrer, directeur général délégué de Malakoff Médéric Humanis Le 1er janvier prochain, Malakoff Médéric Humanis courtage devient Malakoff Humanis courtage. Dans l...

> Lire la suite

Interview de la semaine

« Scor est un acteur historique de la réassurance alternative »

 Denis Kessler, president-directeur général du réassureur Scor Le dirigeant revient sur le nouveau plan stratégique « Quantum Leap », IFRS 17, le marché des ILS et les stratég...

> Lire la suite

Interview de la semaine

« L'environnement économique va impacter la révision de Solvabilité II »

David Dubois, président de l'Institut des actuaires David Dubois revient sur la révision de niveau 2 de la directive Solvabilité II, évoque les grands enjeux de celle en cours...

> Lire la suite