Jurisprudence

Des conséquences du non-respect du secret médical en assurance

Par Caroline Scozzaro, Avocate à la Cour, Trillat & Associés - Le 04/05/2021

Par un arrêt de la chambre criminelle de la Cour de cassation du 16 mars 2021, la Haute juridiction rappelle le principe selon lequel la communication par un professionnel de santé d’une pièce médicale à un tiers dans le cadre d’une expertise médicale, est couverte par le secret. Partant, les compagnies d’assurance doivent veiller au respect de ce principe, le secret médical étant général et absolu.

J'achète cet article pour 10 euros TTC

OU

Je m'abonne & accède aux contenus exclusifs

Les services de l'abonnement de la Tribune de l'assurance
1 Accès illimité

Envie d’accéder et lire des articles sans modération ?
L’abonnement la Tribune de l’assurance vous donne accès en illimité à tous les articles du site.

2 11 numéros papier

Magazine mensuel des professionnels de l’assurance. Retrouvez toute l’actualité économique, juridique et technique du secteur, analysée et commentée par des journalistes spécialisés et des experts de la profession.

3 Gérez vos abonnements

Choisissez les newsletters que vous souhaitez recevoir par mail.

4 Lecture zen

Consultez en ligne une version épurée des articles pour que rien ne vienne parasiter votre lecture.

A lire aussi

Jurisprudence

Action directe du liquidateur de la société souscriptrice contre l’assureur D&O

La période est faste pour le régime juridique de l’action directe de l’article L.124-3 du Code des assurances, comme vient de le démontrer un arrêt de la chambre commerciale d...

> Lire la suite

Jurisprudence

La nécessaire délimitation du préjudice indemnisable

Dans cet arrêt de cassation, la Haute cour rappelle qu'en matière de responsabilité contractuelle, le dommage n'est indemnisable que s'il était prévisible lors de la conclusio...

> Lire la suite

Jurisprudence Lamy

Assurance responsabilité professionnelle : l’opposabilité par l'assureur de la condamnation judiciaire de l'assuré

L’assureur peut opposer au tiers victime et à son assuré la décision judiciaire ayant statué sur la responsabilité de celui-ci, laquelle détermine irrévocablement, au regard d...

> Lire la suite