Interview de la semaine

« La crise a précipité la transformation de Solly Azar »

Par Stéphane Tufféry, rédacteur en chef - Le 09/09/2021

Philippe Saby, directeur général de Solly Azar

Le patron de Solly Azar fait le bilan du grossiste un an et demi après le début de la pandémie. Si le business 2020 est resté stable pour la filiale du groupe Verspieren, l’organisation et le management du courtier se sont profondément transformés.

Après dix-huit mois de crise sanitaire, quel bilan dressez-vous pour Solly Azar ?

Solly Azar a saisi l’opportunité d’accélérer sa transformation managériale et organisationnelle. Nous avions déjà cette ambition de faire bouger l’entreprise, notamment au travers de notre projet « Solly Azar mobilité », la crise a précipité le mouvement. Le télétravail s’est aussi largement imposé au sein des équipes et nous avons maintenu notre chiffre d’affaires.

En quoi consiste ce projet « Solly Azar mobilité » ?

Pour Solly Azar, implanté historiquement rue de la Chaussée-d’Antin à Paris, à Lille depuis 2010, et en Rhône-Alpes à Lyon, sans compter nos commerciaux présents sur tout le territoire, la question de la mobilité géographique est prégnante. Dans les régions Sud et Occitanie, nos intermédiaires partenaires sont très nombreux. Afin de renforcer notre présence sur ces régions, nous souhaitions ouvrir de nouveaux bureaux à Aix-en-Provence et ce, bien avant la crise sanitaire. Le site a ouvert ses portes à l’été et pas moins de 21 salariés parisiens ont fait le choix de la mobilité et sont venus s’y installer. C’est un très grand succès pour Solly Azar puisque cette mobilité, qui était ouverte à tous les collaborateurs, a suscité l’adhésion de plus de 20 % des salariés franciliens. Notre proposition de mobilité répond aux aspirations de nombreux collaborateurs, celle de rompre avec la densité urbaine de leur région.

Comment avez-vous géré la crise d’un point de vue organisationnel ?

L’année 2019, riche en mouvements sociaux et en grèves, a été particulièrement difficile pour les collaborateurs franciliens. Solly Azar a déployé des outils pour basculer en plan de continuité de l’activité (PCA) afin de faire face à la grève des transports publics de décembre 2019. Nous étions ainsi équipés pour travailler à distance et continuer à servir nos clients. L’expérience acquise durant ces grèves nous a beaucoup servi lors de la pandémie. Avec cette mise en œuvre du télétravail, nous avons pu constater une amélioration de la productivité des opérations de gestion et un moindre absentéisme.

Quelles actions concrètes avez-vous mis en place pour vos collaborateurs, durant ou suite à cette pandémie ?

A l’aune de cette crise, nous avons renégocié notre accord de télétravail. Il est désormais ouvert à tous les salariés jusqu’à deux jours par semaine, sur la base du volontariat. Il a fallu également équiper l’ensemble du personnel avec les outils numériques idoines. Nous avons ouvert nos bureaux à Aix-en-Provence pour une capacité de 30 postes qui, compte tenu du télétravail, permettra à 45 personnes d’y travailler. En un an, nos managers ont dû s’adapter à chaque situation, celle d’animer leurs équipes en 100 % présentiel, puis en 100 % télétravail ; aujourd’hui, ils doivent déployer un management hybride avec des équipes à moitié sur site et à moitié en télétravail. Pour accompagner nos managers dans l’évolution de leur rôle, nous avons mis en place huit modules de formation avec un accompagnement personnalisé sur le terrain. Nous avons fortement réduit nos budgets de déplacements avec la mise en place de réunions à distance, que ce soit avec le comité de direction, nos managers, nos équipes et évidemment nos forces commerciales ! Solly Azar a fait le choix de la RSE.

Comment avez-vous animé votre réseau d’apporteurs ?

L’adaptation de nos forces commerciales a, elle aussi, été profonde. Lors du premier confinement, nos équipes ont dû se sédentariser et travailler à distance ! Nos commerciaux ont entretenu les liens avec leurs courtiers partenaires, que ce soit par visio, tchat, téléphone, mail, ou SMS, pour continuer à garder un lien – humain, social et business – avec eux. Ils ont également mis en place des réunions d’échanges avec nos apporteurs, les ont informés et formés sur nos produits, tout cela à distance ! Nos commerciaux ont pu ainsi relayer les actions mises en place par Solly Azar pour les clients professionnels fortement impactés par la crise sanitaire, principalement les restaurateurs.

A la sortie du premier confinement, ils sont repartis dès le 11 mai sur le terrain. Cependant, fortes de cette expérience des réunions à distance, nos forces commerciales sont aujourd’hui elles aussi dans une animation hybride, notamment à travers la mise en place de webinaires qui rencontrent un grand succès auprès des courtiers partenaires. Bien entendu, nos commerciaux ont également bénéficié de formations pour animer à distance, mobiliser l’audience ou donner la parole dans une réunion web. Autant de savoir-faire qui ne s’improvisent pas !

Quels sont vos résultats en 2020 ?

Sans faire appel au prêt garanti par l’Etat (PGE), ni même au chômage partiel, notre chiffre d’affaires est resté stable en 2020 par rapport à 2019 dans un contexte sanitaire et économique très particulier. L’entreprise a aussi poursuivi les chantiers de transformation de ses outils informatiques pour préparer l’avenir et le lancement de nouveaux produits d’assurance.

A lire aussi

Interview de la semaine

« AcommeAssure n’est plus une start-up mais entend rester à taille humaine »

Bruno Valersteinas, directeur général d’AcommeAssure Dix ans d’existence, 100 salariés et 100 000 contrats en portefeuille, les compteurs tournent rond chez AcommeAssure, la f...

> Lire la suite

Interview de la semaine

« Marsh fait tout pour éviter le contentieux devant les tribunaux »

Laure Meyer, directrice juridique et conformité chez Marsh Laure Meyer revient dans cette interview sur la gestion du contentieux entre assureurs et assurés à l’aune de la Cov...

> Lire la suite

Interview de la semaine

« L’acquisition d'AssurOne et d'Utwin constitue un virage stratégique de long terme »

Patricia Lacoste, PDG du Groupe Prévoir Véritable ovni dans le paysage français de l’assurance, le groupe Prévoir, assureur indépendant et familial, spécialiste des assurances...

> Lire la suite