Courtage

Un come-back bien orchestré

Par Nessim Ben Gharbia, Journaliste  - Le 10/09/2021

Sept ans après la cession de Ciprés, Georges Henri Levy, son cofondateur, prend la présidence du comité stratégique de Suire vie patrimoine, spécialiste du même terrain de chasse que son glorieux aîné : les assurances de personnes, des TNS et des TPE/PME.
 

Georges Henri Levy © LinkedIn
Georges Henri Levy © LinkedIn

Après avoir cédé Repca, courtier spécialisé en assurances santé et prévoyance à Mercer en 2011, puis le grossiste Ciprés (devenu depuis Entoria) en 2014, Georges Henry Levy s’était mis en retrait du monde de l’assurance pour se focaliser sur son fonds d’investissement JLM Invest, actif notamment dans l’immobilier.
 
Sept ans après cette cession, le temps est venu pour lui d’orchestrer son come-back puisqu’il présidera désormais le comité stratégique de Suire vie patrimoine (3 M€ de chiffre d’affaires 2020), groupe de conseil et de courtage spécialisé en assurance de personnes pour TPE/PME (avec un portefeuille de plus de 2 000 entreprises).  L’homme, parmi les principales figures du courtage grossiste des assurances de personnes aux côtés notamment de son associé Gilles Zeitoun dans la création du groupe Molitor – la maison mère de Ciprés vie − doit faire bénéficier le groupe Suire vie patrimoine de son expertise et de sa vision stratégique du marché.
 
Cette prise de fonction s’accompagne de l’entrée au capital de Suire vie patrimoine successivement de Georges Henri Levy et du fonds d’investissement Capital croissance.
 
Ce nouveau tour de table capitalistique a pour objectif de « renforcer significativement les moyens financiers du groupe Suire vie patrimoine pour accélérer son développement, notamment via la croissance externe », indique un communiqué de presse publié le 9 septembre.
 
Concomitamment à cette opération, Suire vie patrimoine a d’ores et déjà fait l’acquisition du cabinet de courtage Ares groupe (cabinet bordelais avec un chiffre d’affaires estimé à 600 K€), également spécialisé en protection sociale complémentaire.

A lire aussi

Fusac

Gras Savoye toujours dans l’expectative

Après l’abandon du rapprochement entre Aon et Willis Towers, l’avenir de Gras Savoye demeure en suspens. C’est l’histoire d’une union à 30 Md$ qui devait redistribuer les cart...

> Lire la suite

Magazine

Abonnés : téléchargez le numéro de septembre 2021

Retrouvez en ligne le n° 271 de La Tribune de l'assurance de septembre 2021. Téléchargez le numéro 271 de La Tribune de l'assurance  en cliquant ici.

> Lire la suite

Collecte

Bancassurance : les voyants repassent au vert

Impactés l’an passé par la crise sanitaire et le premier confinement, les bancassureurs redressent la tête au premier semestre 2021. La collecte repart en épargne-retraite, ma...

> Lire la suite