Assurance aérienne

L'altimètre au plus bas

Par Vincent Bussière, journaliste - Le 11/12/2018 - Magazine n° 241

Malgré une réduction drastique des catastrophes aériennes, les assureurs de l'aviation marchande et des constructeurs peinent à dégager des rentabilités suffisantes. L'inflation de réclamations de passagers et de sinistres de fréquence sur des appareils aux matériaux coûteux va de pair avec une réduction tarifaire vieille de près de quinze ans. La situation pourrait évoluer à court terme sous l'effet entre autres de la consolidation qui agite le secteur.

© AdobeStock
© AdobeStock

J'achète cet article pour 10 euros TTC

OU

Je m'abonne & accède aux contenus exclusifs

Les services de l'abonnement de la Tribune de l'assurance
1 Accès illimité

Envie d’accéder et lire des articles sans modération ?
L’abonnement la Tribune de l’assurance vous donne accès en illimité à tous les articles du site.

2 11 numéros papier

Magazine mensuel des professionnels de l’assurance. Retrouvez toute l’actualité économique, juridique et technique du secteur, analysée et commentée par des journalistes spécialisés et des experts de la profession.

3 Gérez vos abonnements

Choisissez les newsletters que vous souhaitez recevoir par mail.

4 Lecture zen

Consultez en ligne une version épurée des articles pour que rien ne vienne parasiter votre lecture.

A lire aussi

Reportage

Le musée de Montargis sauvé des eaux

Trois millions d’euros de dommages et deux ans de retard sur le chantier de rénovation. Tel est le lourd bilan de la crue du Loing le 31 mai 2016 qui inonda pendant soixante-d...

> Lire la suite

Dommages

Recours contre les tiers : comment faire compliqué

En matière d’indemnisation de dommages corporels, organismes sociaux et assureurs se renvoient parfois la balle. Au détriment de la victime. Toute personne dont la résidence s...

> Lire la suite

Marché de l'art

Fine Art : dernier rempart contre la digitalisation ?

Alors que le numérique fait sa révolution dans l’assurance, le Fine Art semble à première vue insensible à cette tendance. L’essor récent du marché de l’art en ligne n’aurait-...

> Lire la suite