Complémentaires Santé

Les étudiants moins bien équipés en santé

Par Marie-Caroline Carrère, Journaliste - Le 09/01/2019

La Fédération nationale indépendante des mutuelles (FNIM) a publié son baromètre annuel ce mardi 8 janvier. Selon l'enquête, 10 % des Français n'ont pas de complémentaire santé. Un taux de non-assurance à la hausse d'une année sur l'autre et d'autant plus élevé chez les jeunes et les étudiants.

© AdobeStock
© AdobeStock

Le baromètre de la Fédération nationale indépendante des mutuelles (FNIM) mesurant l’opinion à l’égard de la couverture et des services en santé, mené en octobre 2018 pour sa sixième édition, fait le constat d’un recul de l’équipement des Français en complémentaire santé. Ainsi, le taux d’équipement est passé de 93 % en 2017 à 90 % en 2018. Le baromètre montre également que cette évolution est avant tout le fait du recul observé chez les étudiants et les moins de 25 ans. On constate qu’en 2017, 85 % des étudiants possédaient une complémentaire santé tandis qu’ils ne sont que 69 % en 2018. Le nombre des 18-24 ans équipés en santé chute de 9 points en un an passant de 75 % en 2017 à 66 % en 2018. Par ailleurs, les foyers les plus modestes qui cumulent moins de 20 000 € de revenus annuels sont passés d’un taux de couverture de 84 % à 80 % en 2018. L’enquête révèle que l’âge est un facteur discriminant de l’équipement, les catégories les mieux équipées étant les 65 ans et + avec un taux de 98 % passant à 82 % pour les 24-34 ans et 66 % pour les 18-24 ans. « Cette baisse significative du taux d’équipement en complémentaire santé de nos concitoyens laisse rêveur quant à la pertinence des politiques publiques suivies qui tendent à généraliser la complémentaire santé à tous les Français », déclare Philippe Mixe, le président de la FNIM.

Selon la fédération indépendante, « ce chiffre nous éloigne des niveaux généralement admis, notamment par les pouvoirs publics (94 à 96 % de taux d’équipement), et aggrave les difficultés d’accès aux soins pour des raisons financières ».

Le baromètre montre aussi que 35 % des équipés le sont par l’intermédiaire de leur entreprise contre 53 % qui souscrivent directement leur complémentaire santé auprès d’une mutuelle ou d’un assureur. L’équipement en direct est paradoxalement à la hausse et passe de 47 % en 2017 à 53 %. Avec un taux de satisfaction de 92 %, les Français équipés sont à l'aise avec leur complémentaire. Par ailleurs, 93 % des Français équipés estiment qu’il est nécessaire d’avoir une complémentaire santé et environ deux tiers de ceux qui n’en ont pas le regrettent. En revanche, 17 %, soit presque 1 Français sur 5, se déclarent prêts à se passer d’une couverture complémentaire.

A lire aussi

Willis Towers Watson

Frais de santé : la facture s’annonce salée

7,6 % : c’est le pourcentage d’augmentation des frais de santé que devrait connaître l’année 2019 au niveau mondial.Selon une enquête réalisée par Willis Towers Watson, les 30...

> Lire la suite

PIC/Institut des actuaires

Des actions moins coûteuses sous Solvabilité II ?

Sollicité par le Trésor, l’Institut des actuaires (IA) s’est penché sur l’impact potentiel de l’introduction d’une nouvelle classe d’actifs dans le cadre de la formule standar...

> Lire la suite

BAROMÈTRE VIE

Octobre rose

Les compteurs repassent dans le vert au mois d'octobre, par rapport à 2017, avec des progressions de la collecte significatives (+ 48 % chez Ebène de Sogécap, + 40 % pour RES...

> Lire la suite