Assurance obsèques

Comprendre le mécanisme des contrats obsèques

Par publi-rédactionnel, - Le 28/01/2019

Face à la douleur qu’entraîne la perte d’un être cher, il n’est pas évident d’organiser sereinement des funérailles. Afin que leur décès ne soit pas une lourde charge financière pour leurs proches, les Français anticipent de plus en plus leur départ, en optant pour un contrat d’assurance obsèques. Explications avec Lassurance-obseques.fr.

Pourquoi souscrire une assurance obsèques ?

Celle-ci peut être un réel soulagement financier pour les proches. Le coût moyen des frais d’obsèques s’élève actuellement à 4 500 € pour une inhumation et 3 500 € pour une crémation selon Lassurance-obseques.fr.

Selon les prestations obligatoires ou facultatives proposées par les pompes funèbres, le prix des funérailles peut augmenter de façon considérable. En plus de prendre en charge le coût des obsèques, vous soulagerez vos proches de l'organisation. Vous avez aussi la garantie que vos dernières volontés seront respectées.

Les différents types de contrats obsèques

Il existe deux grands types de contrats : le contrat en capital et le contrat en prestations.

Le contrat en capital

75 % des souscripteurs préfèrent ce style de contrat appelé aussi contrat de financement. C'est une déclinaison du contrat d’assurance vie destiné à couvrir les frais d’obsèques. Mais il ne donne aucune précision concernant le type de prestations funéraires voulues par l’assuré. Lors du décès du souscripteur, l’assureur s’engage à verser un capital déterminé au bénéficiaire désigné.

Avant la loi Sueur de 2013, les contrats offraient un réel inconvénient : le bénéficiaire n’avait aucune obligation d’utiliser le capital pour les obsèques. Ce souci étant réglé, le bénéficiaire profitera du surplus éventuel du montant de la dépense, comme bon lui semble.

Le contrat en prestations personnalisées ou « convention obsèques »

Ce type de contrat est aussi dénommé convention obsèques. En plus de financer les frais d’obsèques, il permet au souscripteur de gérer l’organisation de ses funérailles. Vous avez en quelque sorte, deux contrats en un. Cela sous-entend qu’une compagnie d’assurance doit établir le contrat conjointement avec une société de pompes funèbres.

  • le financement : au décès du souscripteur, la compagnie d’assurance s’engage à verser le capital à l’opérateur funéraire désigné comme bénéficiaire. Ce dernier ne réclamera aucune dépense supplémentaire à qui que ce soit et quelle que soit la date du décès de l’assuré,
  • l’organisation des funérailles : le contrat de prestations d’obsèques est apposé au contrat d’assurance. Il décrit précisément les options et le déroulement des obsèques que l’opérateur funéraire s’engage à réaliser, après un devis réalisé avec le souscripteur.

Avec un tel contrat, l’entourage est déchargé de l’organisation et du coût des funérailles avec une garantie pour l’assuré d’avoir des prestations à son image.

Quel est l’âge idéal pour souscrire de tels contrats ?

En règle générale, les gens commencent à se poser des questions sur leurs funérailles entre 50 et 60 ans. Il est rare que des personnes pensent à souscrire une assurance obsèques avant 50 ans, même si certaines compagnies l’acceptent dès 40 ans.

Pour autant, il est inutile d’attendre 80 ans, l’âge limite de souscription pour la majorité des assureurs, même si certaines compagnies l’acceptent au-delà. Mais pourquoi ? Tout simplement, parce que vos cotisations seront moins importantes en y pensant plus tôt. Vous cotiserez au cours de votre vie active pour ne pas diminuer votre retraite.

Les différents types de cotisations

Quel que soit le type de contrat d’assurance obsèques souscrit, en capital ou en prestations, vous choisissez la somme du capital que vous voulez garantir. Les cotisations servent à bâtir celui-ci et peuvent s’effectuer de 3 façons :

  • le paiement par prime unique: le financement du capital est versé en une seule fois,
  • le paiement par prime temporaire: les versements sont effectués sur une période déterminée tous les mois, trimestres ou à l'année,
  • le paiement par prime viagère : les versements sont effectués jusqu’au jour de votre décès par prélèvements mensuels, trimestriels ou annuels.

Bon à savoir : la prime viagère et la prime unique sont plus avantageuses lorsque vous commencez à cotiser tardivement. Il se peut que vous versiez une somme plus importante que le montant perçu par le bénéficiaire désigné. La différence restera acquise à la compagnie d’assurance.

Ce qu’il faut retenir en 3 points

  • Deux raisons principales peuvent provoquer la souscription d’une assurance obsèques : les membres de la famille sont soulagés de l’aspect financier et l’assuré anticipe l’organisation de ses obsèques.
  • Un contrat en capital est préférable si seul l’aspect financier vous importe, alors que la convention obsèques englobe aussi l’organisation.
  • Relisez les termes et les clauses du contrat pour vérifier que les prestations funéraires sont bien détaillées et que le surplus du capital constitué est bien reversé au bénéficiaire.
  • Et surtout : informez le bénéficiaire de la souscription de votre convention obsèques pour qu’il ne soit pas surpris de l’organisation de vos funérailles.

A lire aussi

assurance de poche

NetVox assure les produits nomades

NetVox, la marque de courtage grossiste d’AssurOne Group, élargit sa gamme de produits et propose désormais des assurances pour les produits nomades et électroménagers en cas...

> Lire la suite

MRI

La multirisques immeuble selon SPVie

Le grossiste lance à l’attention de son réseau une nouvelle offre IARD, imaginée avec l’assureur Tokio Marine HCC, dont l’objet est de garantir les immeubles d’habitations, de...

> Lire la suite

BAROMÈTRE DIGITAL MENSUEL VRDCI

Les courtiers en crédit font la course en tête

A l’affiche du baromètre digital du mois, La Tribune de l’assurance et VRDCI analysent les opérateurs les plus performants en termes d’acquisition de prospects par le référenc...

> Lire la suite