Résultats 2018

Société générale assurances mise sur les partenariats

Par Marie-Caroline Carrère, Journaliste - Le 21/02/2019

Société générale assurances a révélé ses résultats pour l’année 2018 ainsi que ses ambitions 2019. Avec un chiffre d’affaires de 13,4 Md€ en croissance de 14 %, le bancassureur entend miser sur les partenariats externes pour accélérer encore sa croissance.

La tour D2 de Société générale assurances à La Défense © Defense-92.fr
La tour D2 de Société générale assurances à La Défense © Defense-92.fr

Une chiffre d’affaires record à 13,4 Md€, en croissance de 14 %, une progression des encours d’assurance vie épargne de 1 % à 115 Md€ et un accroissement de 9 % des primes protection à 1,65 Md€... Philippe Perret, directeur général de Société générale assurances, se dit satisfait de ces résultats en croissance : « Grâce à de solides performances financières, Société générale assurances peut continuer à développer sa stratégie en accélérant les investissements sur l’innovation, l’ouverture des systèmes d’information, l’agilité des processus et la valorisation des données pour capter les opportunités d’un environnement en transformation rapide, au service de la satisfaction de l’ensemble de ses clients », indique-t-il.

Le résultat net de 368 M€ en croissance de 7 % représente environ 10 % des résultats du groupe bancaire. Si le bancassureur a bien l’intention de poursuivre sa politique de bancassurance intégrée pour capter le plein potentiel du modèle, Philippe Perret a annoncé que 2019 serait une année clef pour les partenariats : « Nous sommes convaincus qu’il reste un potentiel énorme de croissance en bancassurance intégrée, notamment en protection et en assurance vie épargne. C’est notre premier axe stratégique que nous continuons de pousser. Le deuxième axe est le développement des partenariats. C’est une aventure plus récente pour nous qui a été développée ces dix dernières années. Nous accélérons cet axe de façon très forte depuis un an. Nous allons chercher des clients à l’extérieur du groupe Société générale. »

Si Société générale assurances entend bien continuer de faire prospérer les partenariats au sein du groupe (Oradéa, ALD, Boursorama…), il entend aussi aller voir ailleurs. « Nous allons pousser les feux et l’ambition sur notre développement partenarial à l’externe pour conquérir de nouveaux clients avec une ambition renforcée sur la protection autour de quatre univers que l’on estime prioritaires. Nous allons nous appuyer sur l’ouverture de notre modèle opérationnel et sur les dimensions opérations et data », explique Ingrid Bocris, directrice générale adjointe de Sogécap en charge des pôles partenariats, entreprises et innovation de Société générale assurances.

Beaux succès en épargne-vie

Société générale assurances a connu en 2018 de « beaux succès en vie à travers nos entités dédiées aux partenariats que sont Oradéa vie en France et Sogelife au Luxembourg », indique Ingrid Bocris. Les deux enseignes pèsent à elles seules 13 Md€ d’encours, avec une part de 37 % d’unités de compte. Ainsi, le bancassureur vise à l'horizon 2020 le seuil du milliard d’euros de collecte avec Oradéa vie. « L’activité partenariat en assurance vie épargne est solidement ancrée, elle l’est également en protection, même si c’est un domaine où nous avons encore beaucoup à exploiter », assure la directrice des partenariats.

Dynamique protection

2018 a aussi été une année dynamique en développement de partenariats en protection (IARD, santé et prevoyance) tant avec des partenaires du groupe Société générale que des externes.

ALD automotive est par exemple un des partenaires majeurs au sein du groupe Société générale. Le leader mondial de la location longue durée et de la gestion de flotte a signé un partenariat en 2018 avec Société générale assurances pour trois pays : France, Italie, Pologne. Aujourd’hui, le bancassureur compte 200 000 véhicules garantis et une croissance de la flotte assurée de 20 % sur la dernière année. « Ce partenariat se fait autour de l’assurance de flotte mais c’est aussi un partenariat d’innovation. Nous travaillons avec ALD autour de la voiture connectée avec des offres que nous sortirons sur le 1er semestre 2019. » Au-delà, le bancassureur, qui veut se renforcer auprès du monde de l’automobile, cherche aussi à nouer des partenariats avec des constructeurs.

Il compte bien également s’attaquer au foyer connecté où il entend prendre une place dans cette chaîne de valeur de protection de la maison auprès des acteurs du secteur. Par ailleurs, le métier assurance va aussi travailler sur la question des partenaires bancaires externes, en particulier à l’international : « Nous serons en capitalisation sur notre ADN bancassurance en misant sur nos atouts partenariaux », explique-t-il.

Ambition affinitaire

Concernant l’assurance affinitaire, le bancassureur ne cache pas ses ambitions, notamment avec sa start-up Moonshot-Internet née il y a un peu moins de deux ans d’un projet intrapreunarial. L’InsurTech, au statut de courtier, est dédiée au développement de l’assurance contextuelle. Moonshot-Internet a sécurisé une dizaine de partenariats commerciaux en 2018 et a pour ambition d’atteindre 400 000 clients d’ici fin 2019 et de se déployer en Europe.

Si la part des primes protection réalisée avec des partenaires externes est inférieure à 10 %, l’ambition de Société générale assurances à l'horizon 2022 est de la porter à un quart de son chiffre d’affaires. L’accélération du développement de ces partenariats en B2B2C s’appuie sur les nouvelles technologies et notamment sur des modèles opérationnels agiles, des systèmes d’information ouverts dotés d’API, et une organisation favorisant l’innovation et l’exploitation des données.

A lire aussi

Résultats 2018

 

Axa accuse le coût des Cat'

Axa a présenté ses résultats annuels jeudi matin. L’assureur français a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 4 % à 102,9 Md€ assorti d’une augmentation de 6 % à 6,2 Md€...

> Lire la suite

marché unique

Brexit en eau trouble

L’échéance de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne s’approche à grands pas et malgré les incertitudes, les assureurs semblent de plus en plus se préparer à la pire d...

> Lire la suite

RH

Ça bouge chez Liberty !

Liberty Specialty Markets recrute à tour de bras pour sa succursale française et s’apprête à déménager, sur fond de croissance des portefeuilles et d’ouverture de nouvelles li...

> Lire la suite