Résultats 2018  

Axa accuse le coût des Cat'

Par Marie-Caroline Carrère, Journaliste - Le 22/02/2019

Axa a présenté ses résultats annuels jeudi matin. L’assureur français a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 4 % à 102,9 Md€ assorti d’une augmentation de 6 % à 6,2 Md€ du résultat opérationnel. En parallèle, le résultat net plonge de 66 %.

© LTA
© LTA

« Axa réalise une nouvelle fois une très bonne performance en 2018, illustrée par un résultat opérationnel à un plus haut historique, en progression de 6 %, en dépit d’une baisse de notre détention dans Axa Equitable Holdings, Inc. et du niveau anormalement élevé des catastrophes naturelles au cours du quatrième trimestre », a déclaré Thomas Buberl, directeur général d’Axa lors de la présentation des résultats annuels du groupe.

En effet, si l’assureur français enregistre un chiffre d’affaire en hausse de 4 % à 102,9 Md€ et un résultat opérationnel en croissance de 6 % à 6,2 Md€, le résultat net est en forte baisse de 66 %, à 2,1 Md€ en 2018 contre 6,2 Md€ en 2017.

Eléments comptables négatifs

Gerald Harlin, directeur général adjoint et directeur financier du groupe, explique que « cette baisse du bénéfice a pour origine principale des éléments comptables ».

Quant aux capitaux propres, ils s’établissent à 62,4 Md€, en baisse de 7,2 Md€ par rapport au 31 décembre 2017. Les effets comptables négatifs seraient notamment liés « à la baisse des plus-values latentes sur actifs financiers, au dividende payé aux actionnaires en 2018, à l’introduction en Bourse et à l’offre secondaire d’Axa Equitable Holdings, Inc., ainsi qu’au rachat d’une dette subordonnée perpétuelle ». Résultat des courses : le ratio de solvabilité perd 12 points par rapport au 31 décembre 2017 pour s'établir au niveau toujours très confortable de 193 %.

Quatrième trimestre sinistré

Et si le rachat d’XL Catlin a réduit l’exposition du groupe aux risques des marchés financiers, il a accru celle aux catastrophes naturelles. Ainsi, le groupe qui tablait sur un résultat opérationnel de 200 M€ pour sa nouvelle entité Axa XL enregistre une perte opérationnelle de 233 M€ ! Le quatrième trimestre a été particulièrement sinistré, les pertes liées à l’ouragan Michael et celles des feux de forêt en Californie  s’élèvent à environ 600 M€. Le T4 participe à la légère dégradation de la rentabilité technique du groupe : en effet, en dommages, le ratio combiné sur exercice courant s’établit à 99,1 %, en hausse de 1,6 point. Greg Hendrick, directeur général d’Axa XL, explique : « Nos résultats ont été impactés par deux catastrophes naturelles de grande ampleur aux Etats-Unis au cours du quatrième trimestre. Au 1er janvier 2019, nous avons affiné et renforcé notre programme de protection, en cohérence avec l’appétit au risque du groupe. Nous continuons d’utiliser de façon significative les sources de capital alternatif, en nous appuyant notamment sur la croissance des encours de New Ocean, notre véhicule de gestion de titres assurantiels (ILS). »

Ainsi, malgré la baisse du résultat net et des capitaux propres, « Axa peut s’appuyer sur un bilan solide et poursuit avec succès la réalisation de la troisième année de son plan stratégique Ambition 2020. Dans ce contexte, le conseil d’administration propose aux actionnaires un dividende de 1,34 € par action, en hausse de 6 % par rapport à l’an dernier, et correspondant à un taux de distribution de 52 %. »

A lire aussi

Résultats 2018

Société générale assurances mise sur les partenariats

Société générale assurances a révélé ses résultats pour l’année 2018 ainsi que ses ambitions 2019. Avec un chiffre d’affaires de 13,4 Md€ en croissance de 14 %, le bancassureu...

> Lire la suite

marché unique

Brexit en eau trouble

L’échéance de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne s’approche à grands pas et malgré les incertitudes, les assureurs semblent de plus en plus se préparer à la pire d...

> Lire la suite

RH

Ça bouge chez Liberty !

Liberty Specialty Markets recrute à tour de bras pour sa succursale française et s’apprête à déménager, sur fond de croissance des portefeuilles et d’ouverture de nouvelles li...

> Lire la suite