publi rédactionnel

« Groupe Premium, une épopée formidable ! »

Par Olivier Farouz, président de Groupe Premium, président-directeur général de Predictis - Le 05/06/2019

L’arrivée de Montefiore Investment au capital de Groupe Premium dope les ambitions de son président fondateur, Olivier Farouz. Réforme des retraites, digitalisation, croissance externe, etc. : après l’acquisition de Capfinances en octobre dernier, Olivier Farouz dresse le bilan d’une année marquante car structurante, et livre ses projets pour Groupe Premium.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2018 ?

2018 restera pour Groupe Premium comme une année marquée par un grand bond en avant, avec deux événements de taille : la restructuration de notre capital avec l’entrée de Montefiore Investment comme actionnaire de référence en avril 2018, et l’acquisition en octobre dernier de Capfinances, un courtier en assurance vie et épargne-retraite leader dans l’Ouest de la France. Elle se traduit aussi par de très fortes croissances : le total de notre chiffre d’affaires bondit ainsi de 69 %, de 25,5 à 43,1 M€. En termes d’encours sous gestion, le bilan est très positif pour Groupe Premium avec un progrès de 110 %, soit 651 M€ supplémentaires pour un total de 1,244 Md€ gérés.

Comment l’arrivée de Montefiore Investment et l’acquisition de Capfinances impactent-elles Groupe Premium ?

Nous avons d’abord doté Groupe Premium d’une gouvernance composée des principaux dirigeants de nos filiales : Didier et Laurent Zerbib pour Capfinances, Emmanuel Bouriez chez Predictis, et Benoît Jauvert qui dirige Fox gestion d’actifs, notre société de gestion. Notre stratégie va évoluer avec un recentrage sur nos deux métiers principaux : le courtage qui pèse désormais 36,1 M€ de notre chiffre d’affaires et la gestion d’actifs, où nos encours sous gestion ont fait plus que doubler depuis avril 2018, passant de 198 à 462 M€. Benoît Jauvert nourrit de grandes ambitions : il prévoit de passer le cap du milliard d’euros très vite et de devenir un acteur incontournable de ce marché.

Allez-vous conclure de nouveaux partenariats et songez-vous à diversifier l’activité de Groupe Premium ?

Nous avons conclu un partenariat en début d’année avec Groupama Gan vie avec qui nous avons élaboré un contrat Madelin sous marque blanche. Outre Swiss Life et Aviva, nous pouvons aujourd’hui nous appuyer sur trois grands partenaires. Quant à nos activités, comme je vous le disais, nous allons nous recentrer sur la gestion d’actifs et le marché de l’assurance vie épargne-retraite, mais également fortement développer la prévoyance et l’immobilier.

Etendrez-vous votre maillage territorial ?

Predictis vient d’ouvrir un centre d’affaires à Toulouse et devrait en compter un autre à Marseille d’ici un an pour compléter son réseau autour de Paris et en région lyonnaise. Capfinances est très présent à Rouen, Caen et Bezançon. Ces derniers viennent d’ouvrir un centre d’affaires à Rennes et souhaitent s’étendre vers le Nord depuis Lille.

Préparez-vous des acquisitions ?

L’arrivée de Montefiore Investment doit permettre à Groupe Premium de mettre en œuvre la stratégie de croissance externe élaborée auparavant. Nous avons déjà conclu l’acquisition de Capfinances en octobre dernier. D’autres opérations sont en projet. Certaines de nos filiales ou activités périphériques pourraient être absorbées.

Qu’attendez-vous de la loi Pacte et de la réforme des retraites ?

La loi Pacte est une excellente nouvelle pour nous ! De nombreuses cartes vont être rebattues et de nouvelles perspectives s’ouvrent pour Groupe Premium, puisque le gouvernement affiche sa volonté de favoriser la retraite par capitalisation à côté de la retraite par répartition. La France est très clairement en retard en ce qui concerne les surcomplémentaires retraites. Certains de nos concurrents pourraient y voir des menaces. De notre point de vue, au contraire, nous pensons qu’il s’agit d’opportunités !

Vous avez lancé un contrat avec une souscription 100  % digitale. Predictis ira-t-il plus loin dans la digitalisation ?

La digitalisation est l’autre grand chantier de Predictis et de Groupe Premium avec la loi Pacte. Nous y travaillons depuis plus de cinq ans et aujourd’hui nous avons dématérialisé tout le « pré-contractuel » de nos contrats. à la fin 2019, nous aurons aussi digitalisé avec nos trois partenaires principaux la souscription et la gestion des contrats. Nous proposons déjà un contrat avec une souscription 100 % digitale pour Groupama Gan vie. Quant à nos processus internes, leur numérisation est conforme à la norme ISO 9001 depuis 2014. Le renouvellement de ce standard en avril 2018 montre aussi qu’ils affichent une certaine efficience.

A lire aussi

Publi rédactionnel

«Un acteur de petite taille mais proche des courtiers»

Optimum groupe financier célèbre ses 50 ans cette année. En France depuis 1975, suite au rachat de la Solidarité vie, le groupe québécois d’assurance vie, d’assurance, de réas...

> Lire la suite