RH

Comment Partner Re expérimente en e-santé

Par Geneviève Allaire, journaliste - Le 12/07/2019

Depuis avril, Partner Re teste un programme e-santé avec ses employés. Le but est d’évaluer si plates-formes et objets connectés dédiés au bien-être parviennent à faire évoluer leurs comportements.

© Dacadoo.com
© Dacadoo.com

Cent collaborateurs de Partner Re, la moitié officiant à Paris et l’autre à Zurich, participent volontairement sur une période de six mois au projet élaboré avec Dacadoo. Cette société zurichoise propose aux assureurs une plate-forme destinée à aider leurs clients à améliorer leur santé et leur bien-être grâce aux technologies mobiles, aux réseaux sociaux, à la gamification et à l’analyse des données. L’expérimentation s’achèvera en septembre. Ensuite, il s’agira d’évaluer si ce programme a eu des impacts positifs ou non sur la santé et le bien-être des collaborateurs de Partner Re. Et si oui, le réassureur utilisera les enseignements pour renforcer son offre vie et santé auprès de sa clientèle à travers le monde. L’idée serait d’offrir des tarifs d’assurance compétitifs en améliorant la compréhension de la façon dont l’activité physique et le bien-être impactent les portefeuilles d’assurance.

Mise en compétition

Dacadoo enregistre les activités physiques d’un utilisateur (marche, course à pied, natation, etc.) et en tire un score. Les employés de Partner Re sont ensuite mis en compétition entre Zurichois et Parisiens. A ce stade, les Zurichois font la course en tête même si les Parisiens sont au coude à coude. Chaque semaine, les collaborateurs partie prenante à l’opération reçoivent un message électronique qui liste les plus assidus. « Au sein des équipes zurichoise et parisienne de Partner Re constituées pour le projet Dacadoo, chacun apprécie le programme et la compétition est bienveillante. Lors d’un événement, les plus performants se sont vu décerner des prix, note Christopher Reynolds, responsable de l’actuariat vie et santé chez Partner Re. A travers cette méthode, nous souhaitons voir sur quoi nous pouvons nous appuyer pour faire évoluer les comportements dans la sphère de la santé et du bien-être. »

Deux pays différents

Sur les cent employés de Partner Re enrôlés dans l’expérience, cinq ont finalement renoncé. L’ensemble des tranches d’âge est représenté et les données recueillies anonymisées. Si les collaborateurs ont déjà été sollicité pour participer à des expériences donnant lieu pour certaines à une mise sur le marché, c’est la première fois qu’une expérimentation embarque des équipes dans deux pays différents. « De mon point de vue, le but est de comprendre l’ensemble des techniques qui peuvent être utilisées afin de motiver des salariés à être attentifs à leur santé et à leur bien-être et à le rester sur la durée », résume Christopher Reynolds. Jusqu’ici, les expérimentations de ce type ont su convaincre les collaborateurs de se mobiliser mais pas sur la durée. Dacadoo saura-t-il motiver les salariés à moyen et long terme ?

A lire aussi

Salaires

Rémunération : le bon cru des NAO

Au delà des revalorisations salariales, les NAO représentent pour les entreprises d’assurance un moyen de récompenser et fidéliser leurs salariés, tout en attirant les meilleu...

> Lire la suite

Reportage

Le bon profil de l’assurance

Méconnu des jeunes, le secteur de l’assurance doit mettre les bouchées doubles pour attirer les talents. Une mission qui incombe en partie à l’Université de l’assurance, une a...

> Lire la suite

Tendances

L'Observatoire des métiers sur tous les fronts

L'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance (OEMA) publie son rapport d'activité 2018. L'occasion de mettre en exergue les grandes tendances de son baromètre pros...

> Lire la suite