Dépêches

Etude et baromètre — 23/04/2018

Les acquisitions de petite taille sont préférées aux opérations de grande taille, à risque élevé


(AOF) - Selon la dernière édition du Quarterly Deal Performance Monitor (Observatoire trimestriel des fusions-acquisitions) de Willis Towers Watson, la performance du marché mondial des fusions-acquisitions est restée stable au premier trimestre 2018 sous-performant en moyenne son indice de 10 points de base ces trois derniers mois. Les transactions de grande taille (d'un montant de plus de 1 milliard de dollars) et les méga-transactions (d'un montant de plus de 10 milliards de dollars), à l'instar des opérations transfrontalières voir transcontinentales, ont peiné à générer la valeur attendue.

"Mener à bien une opération de grande taille est souvent un exercice difficile, et parvenir à générer de la valeur nécessite une procédure de due diligence rigoureuse et des compétences en matière d'intégration. En revanche, les opérations de plus petite taille, qui réunissent un acquéreur et une cible géographiquement plus proches, sont plus faciles à finaliser car les obstacles sont moindres et elles enregistrent ainsi les meilleures performances du trimestre. Cela pourrait conduire les acquéreurs à revoir leur appréciation du gain attendu d'opérations de plus grande envergure, et/ou plus complexes", a expliqué Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services au sein de Willis Towers Watson en France.

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance