Dépêches

Communication externe — 04/06/2018

Grêle, tempête, inondation : LeLynx.fr au chevet des sinistrés


(AOF) - Véhicules cabossés, fenêtres brisées, exploitations viticoles détruites… tels ont été les dégâts causés par les récents épisodes climatiques dans 39 départements français. Ainsi, LeLynx.fr, comparateur d'assurance, accompagne les sinistrés dans leurs démarches en faisant le point sur les conditions de prise en charge et les étapes à suivre pour bénéficier de la meilleure indemnisation dans les meilleurs délais.

"Les événements climatiques font de plus en plus de ravages sur l'ensemble du territoire. Pour être le mieux protégé, il est important de vérifier les garanties présentes dans ses contrats d'assurance et faire le point régulièrement sur ceux-ci" a précisé Martin Coriat, Directeur Général de LeLynx.fr

Pour tout dommage causé, c'est la "garantie tempête" (présente dans l'assurance multi-risque habitation) qui entre en jeu, aussi appelée "garantie événement climatique" pour les dégâts liés à son véhicule. Contrairement aux inondations, il n'est pas nécessaire d'attendre la déclaration de l'état de catastrophe naturelle pour enclencher les démarches.

Pour l'habitation, les éléments annexes au logement, comme le portail, la véranda ou le mobilier de jardin ne sont pas systématiquement intégrés au contrat. Si l'assuré a pu constater des dommages sur ces types de biens, il ne pourra être indemnisé que si ceux-ci figurent dans son contrat.

Quant à l'assurance auto, la souscription d'une garantie dommage (bris de glace, vol, incendie) fait automatiquement bénéficier l'assuré de la " garantie tempête ". Cependant, la franchise, à mesure variable selon le contrat d'assurance, peut s'avérer élevée pour ce type de garantie, à hauteur de 200 à 250 euros.

Après avoir constaté les dommages liés aux intempéries, le sinistré a cinq jours ouvrés pour le déclarer à son assureur. Pour les inondations, déclarées comme catastrophe naturelle, l'assuré dispose de dix jours pour dénoncer le sinistre à son assureur. Selon l'ampleur des dégâts, l'assureur peut faire intervenir un expert pour fixer le montant de l'indemnisation.

En plus, l'assureur peut demander un "certificat d'intempéries" à ajouter au dossier d'indemnisation pour attester d'un sinistre lié aux conditions météorologiques. Document officiel délivré par Météo France, celui-ci détaille les conditions climatiques survenues un jour précis, et met en évidence les événements qui ont pu occasionner des dommages, des dégâts matériels, un sinistre ou un accident. Les assurés peuvent l'acheter directement en ligne, pour 75 euros, qui peut être rembourser par l'assurance à posteriori.

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance