Dépêches

Etude et baromètre — 25/06/2018

Willis Towers Watson : les programmes d’avantages sociaux méritent réflexion


(AOF) - Selon l’enquête mondiale Global Benefits Attitudes Survey 2017/2018 menée par Willis Towers Watson, seulement 47% des salariés français considèrent que leur programme d’avantages sociaux répond à leurs besoins. Selon une autre étude Benefits Trends Survey 2017/2018, 70% des employeurs français pensent, quant à eux, que leurs collaborateurs apprécient beaucoup ces programmes. Au-delà du décalage de perception entre collaborateurs et employeurs, d’autres éléments viennent militer pour refondre les programmes d’avantages sociaux.

Si les salariés sont relativement satisfaits des prestations de base dont ils bénéficient en matière de retraite et de santé (50 et 66% déclarent que ces prestations répondent à leurs besoins) seuls 33 et 50% d'entre eux déclarent que leur programme global d'avantages sociaux offre suffisamment de choix et de flexibilité : comme par exemple des options facultatives et la possibilité de souscrire une option adaptée à la situation familiale ou aux besoins actuels du collaborateur.

"Les salariés les plus jeunes, en particulier, souhaitent avoir plus de choix dans ce domaine. Les salariés qui ont du choix et bénéficiant de la flexibilité entre avantages sociaux, ainsi que d'outils leur permettant de prendre des décisions à ce sujet sont deux fois plus susceptibles de manifester leur contentement que ceux qui n'en bénéficient pas", a analysé Anne Cavel, directrice de l'activité Health & Benefits au sein de Gras Savoye Willis Towers Watson en France.

Les collaborateurs ressentent également des pressions liées à l'insécurité financière qui se répercutent sur leur niveau de stress et leur santé mentale. Près de trois collaborateurs sur dix (27%) ont déclaré avoir souffert de stress, d'anxiété ou de dépression au cours des deux dernières années et dans de nombreux pays, les collaborateurs sont de plus en plus préoccupés par leur situation financière à court et long termes.

Cependant, tandis que deux salariés sur trois indiquent que la gestion de la santé est une priorité absolue, l'adhésion des salariés aux programmes de bien-être demeure faible. Des moyens existent pour permettre aux employeurs d'augmenter la participation à leurs programmes. Les objets connectés et les autres technologies liées à la santé et au bien-être continuent à gagner du terrain. En effet, 51% des salariés en utilisent dans les pays développés, et 71 % dans les pays émergents. Près de la moitié des employeurs d'Amérique latine et d'Asie-Pacifique ont ajouté, ou envisagent d'ajouter, des options permettant de booster la participation de leurs salariés aux programmes de santé.

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance