Dépêches

Etude et baromètre — 06/09/2018

Santé, industrie, commerce : l’absentéisme est reparti à la hausse en France en 2017


(AOF) - L’étude quantitative Ayming-AG2R La Mondiale montre que le taux global de l’absentéisme en France en 2017 a repris sa progression, passant de 4,59% en 2016 à 4,72% en 2017, ce qui représente en moyenne 17,2 jours d’absence par an et par salarié (contre 16.8 jours en 2016). Dans le détail, elle révèle des disparités significatives. Alors que les secteurs de la Santé, de l’Industrie et du Commerce voient leur absentéisme augmenter (5,31%, 3,94%, 4,86%), celui constaté dans le secteur des Services continue à diminuer (4,84% contre 5,48% l’année précédente).

L'écart du taux d'absentéisme entre les hommes et les femmes demeure important, avec des niveaux respectifs de 3,54% et 5,30%. Les Femmes occupent des postes générateurs de problèmes de santé plus importants (troubles musculo-squelettiques). De plus, en dépit des évolutions sociétales, les femmes gèrent toujours plus de charges domestiques. Elles sont également plus en situation monoparentale que les hommes. Moins reposées, davantage exposées, leur santé est fragilisée et leur guérison, plus difficile.

Par région, les disparités demeurent importantes : de fortes hausses sont observables en Corse (6,99 %), en Normandie (4,90%), dans le Grand-Est (5,06%) et en Occitanie (5,50%). Ces régions présentent des taux de chômage élevés et la crainte de ne pas retrouver un emploi freine les salariés à partir d'un emploi insatisfaisant. Dans la durée, l'insatisfaction d'un poste augmente l'absentéisme. A l'inverse, l'absentéisme est en baisse dans les Hauts-de-France (4,69%) ou les DOM-TOM (4,02%).

Le taux d'absentéisme des plus de 55 ans est plus élevé (7,11%) non tant en raison de la fréquence de leurs absences que de la longueur de leurs arrêts de travail (maladies graves et lenteur de rémission sur des maladies plus classiques). 45% de leurs absences sont de longue durée (plus de 1 mois d'arrêt consécutif).

A l'inverse, les jeunes de moins de 30 ans ont un taux d'absence bien plus faible (3,23%), avec des absences plus fréquentes, mais pour des causes moins graves. Chez les moins de 25 ans, l'absentéisme de longue durée s'élève tout de même à 7% du total de leurs absences. Elles sont plus liées à un désengagement au poste qu'à des maladies graves. En effet, les moins de 25 ans découvrent les réelles contraintes de leur métier. Le niveau d'attente et d'exigences dans leur rapport au travail est peut-être plus élevé que celui que proposent leur employeur et leur emploi.

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance