Dépêches

Etude et baromètre — 21/09/2018

HSBC : seul un quart des personnes dans le monde épargne régulièrement pour sa retraite


(AOF) - Dans le monde, seules 26% des personnes en âge de travailler épargnent régulièrement pour leur retraite. C’est ce que révèle l’étude « The Future of Retirement intitulée Bridging the Gap », réalisée par HSBC en partenariat avec Ipsos Mori. La France se situe nettement en-deçà de cette moyenne, avec seulement 18%, à comparer avec le Royaume-Uni (33%), le Canada (38%) et les États-Unis (40%). À l’échelle mondiale, moins d’une personne en âge de travailler sur dix déclare épargner en vue de futurs soins infirmiers ou de frais de maison de retraite du fait de l’allongement de l’espérance de vie.

À l'échelle internationale, le manque de prévoyance semble lié à la faible connaissance du budget global nécessaire à la retraite. Ainsi, la plupart des personnes en âge de travailler interrogées déclarent privilégier leurs besoins financiers immédiats, sans anticiper leur retraite. Dans le monde, 43% des personnes en âge de travailler vivent au jour le jour financièrement, 33% en France, et 42% d'entre elles épargnent pour des objectifs à court terme. La France se situe en dessous de cette proportion. Plus encore, au niveau mondial, plus d'une personne en âge de travailler sur trois (33%) préfère profiter de " l'instant présent " plutôt que d'épargner pour sa retraite. En France, cette proportion chute à 26% des personnes en âge de travailler, à comparer avec la Chine, l'Inde et les États-Unis où les personnes interrogées sont respectivement 47%, 46% et 36% à avoir le même ressenti.

Le manque de prévoyance dans l'épargne est dû à la part significative de personnes en âge de travailler, la retraite n'est pas synonyme d'un arrêt total d'activité : bien au contraire, à l'échelle internationale, 58% des personnes interrogées ont l'intention de continuer à travailler, dans une certaine mesure, à la retraite. C'est en France que cette tendance est la moins représentée, avec seulement 32% des personnes en âge de travailler déclarant vouloir continuer à le faire à la retraite, à comparer avec la Chine (60%), les États-Unis (59%) et le Royaume-Uni (48%). Plus encore, au niveau mondial, ce sont 42% des personnes en âge de travailler qui envisagent de se lancer dans un projet entrepreneurial à la retraite. La France et le Royaume-Uni se situent en queue de peloton avec seulement 18% des personnes interrogées exprimant un souhait similaire, à comparer avec les États-Unis (36%) et l'Inde (54%).

Dès lors qu'il s'agit d'appréhender le budget nécessaire à la retraite, seule la moitié des personnes en âge de travailler s'estime bien informée quant au coût des frais liés à un hébergement en maison de retraite. Elles sont encore moins nombreuses (42%) à savoir combien elles devront dépenser pour financer des soins médicaux à domicile. Comparativement, c'est en France que les personnes en âge de travailler sont les mieux informées : elles sont respectivement 65% et 55% à se déclarer conscientes du montant des frais liés à un placement en maison de retraite et aux soins médicaux à domicile.

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance