Dépêches

Etude et baromètre — 01/10/2018

Fondation April : le statut d’aidant mérite de gagner en visibilité


(AOF) - Pour la quatrième année consécutive, la Fondation April publie les résultats de son baromètre des aidants, réalisé en partenariat avec l’Institut de sondage BVA. Si les Français étaient 28 % à connaître le terme "aidant" au lancement du Baromètre en 2015, ils sont aujourd’hui 40 % à en avoir entendu parler (soit 2 Français sur 5) dont près de 30 % ont une idée précise de ce dont il s’agit. Cependant, les aidants ont du mal à se reconnaître comme tels.

Avec une progression de 12 points en 4 ans, la thématique des "aidants" constitue donc un sujet de plus en plus connu par les Français, sans doute parce que la situation est également de plus en plus endossée ou côtoyée au quotidien. Un constat sans appel dû notamment au vieillissement de la population française.

L'étude met en lumière un nouveau phénomène : la progression de la proportion des aidants au sein de la population française. En 2018, 23 % des Français (soit 4 points de plus qu'en 2017) reconnaissent apporter de l'aide de manière bénévole, ponctuelle ou régulière à un ou plusieurs proches en situation de dépendance. La situation d'aidant touche ainsi aujourd'hui plus de 2 Français sur 10.

S'ils sont 36 % à se qualifier d'aidants (un chiffre qui reste stable à un point près par rapport à l'année dernière), leur perception évolue et ils ont de plus en plus conscience de tenir un rôle particulier auprès de leur proche, tout en qualifiant l'aide apportée de normale… Véritable signe de la difficulté à nommer un rôle qu'ils jugent souvent naturel auprès des aidés. Pour beaucoup, ils continuent à " s'ignorer " alors qu'ils ont déjà endossé ce rôle sans le savoir, et très souvent sans le vouloir.

Contrairement aux idées reçues, 76 % des aidants ont moins de 65 ans. Même si la population des aidants est plutôt féminine (58 %), 42 % des aidants sont des hommes. 52 % des aidants sont des actifs et seuls 32 % sont des retraités. Des populations qui souffrent souvent de plusieurs maux (stress, anxiété, sommeil, douleurs de dos…) et qui peuvent avoir du mal à concilier leur statut (qu'ils ne reconnaissent souvent pas) avec leur vie quotidienne (travail) ou leur santé. 82% des aidants consacrent par semaine moins de 20 heures en moyenne à leur(s) proche(s) aidé(s) lorsque que 16% sont mobilisés en moyenne 20 heures et plus et 9 %, 40 heures et plus.


2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance