Dépêches

Etude et baromètre — 10/10/2018

M&A : l'Europe est la seule région du monde à continuer de surperformer (Willis Towers Watson)


(AOF) - Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un quatrième trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l’observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 millions de dollars et plus de 10 milliards de dollars ont sous-performé l’indice mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. L'Europe est la seule région du monde à continuer de surperformer.

Les acquéreurs européens ont réussi à inverser la tendance mondiale négative en surperformant leur indice régional de 2,8 points. Ceci malgré le fait que les acquéreurs britanniques, qui se situent actuellement à 2,6 points en dessous de leur indice pour ce trimestre, aient fait baisser l'indice.

Contrairement à la faible performance des acquéreurs britanniques, le rachat d'entreprises britanniques par des négociateurs étrangers a généré des rendements positifs au cours des trois derniers trimestres, dépassant récemment l'indice régional de 17 points au troisième trimestre 2018.

Les acquéreurs en Amérique du Nord affichent une sous-performance de 1,9 points au troisième trimestre 2018. Les sociétés de la région Asie-Pacifique ont enregistré la moins bonne performance de toutes les régions (7,8 points de pourcentage), sous-performant leur indice régional pour le septième trimestre consécutif.

Sur une période glissante de trois ans, les acquéreurs européens occupent la première place en raison de leur surperformance constante au cours des six derniers trimestres (6,6 points au-dessus de leur indice régional), suivis des sociétés d'Asie-Pacifique et d'Amérique du Nord qui ont surperformé leurs indices régionaux pendant la même période (4,3 points et 0,4 point respectivement).

La performance moyenne glissante sur trois ans est actuellement positive à 1,9 point de pourcentage et la performance depuis le début du QDPM en 2008 est de 3,1 points de pourcentage.

"La faible performance de 2018 a mis les acquéreurs sous pression pour obtenir des résultats spectaculaires au dernier trimestre. La clé du succès des fusions et acquisitions réside dans une analyse rigoureuse et critique lors de la phase de due diligence, dans la planification de l'intégration et dans l'attention portée aux personnes qui joueront un rôle clé dans l'exécution. Ces éléments ont toujours été au cœur du succès historique de la conclusion d'opérations et sont fondamentaux aujourd'hui si nous voulons voir un rebond avant la fin de l'année", a déclaré Jana Mercereau, de l'équipe M&A de Willis Towers Watson.

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance