Dépêches

Etude et baromètre — 19/10/2018

Maif : le « nudge » double le taux du port de la ceinture de sécurité dans les transports scolaires


(AOF) - Si la quasi-totalité des enfants de moins de 10 ans voyageant accompagnés dans les transports scolaires porte sa ceinture de sécurité, le taux chute à 28,9 % chez les 10-14 ans et à 4,6 % chez les 15-19 ans. Pour améliorer la sécurité dans ces véhicules, la Fondation MAIF, avec l’aide de l’ANATEEP, Keolis et BVA Nudge Unit, a mené une étude démontrant que le nudge – littéralement « coup de pouce » – favorise le port de la ceinture de sécurité dans les transports scolaires.

Obligatoire depuis 2003, le port de la ceinture de sécurité dans les transports scolaires reste une véritable préoccupation publique puisqu'encore trop peu respecté chez les jeunes.

Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées par les associations de prévention à la sécurité routière et les transporteurs dont Keolis, afin de familiariser les jeunes aux bonnes pratiques de sécurité dans les transports publics et, plus particulièrement, à l'importance du port de la ceinture dans les cars scolaires. Les résultats ont démontré que, malgré l'effort de sensibilisation et les contrôles réguliers organisés à bord des cars, le taux de port de la ceinture n'augmentait pas, en particulier chez les collégiens et lycéens. Si le car reste globalement dans l'imaginaire collectif un environnement sans risque, il est néanmoins important de rappeler que la ceinture joue un rôle crucial pour la sécurité des voyageurs en cas de situation dangereuse ou d'accident.

Le nudge consiste à créer une architecture de choix qui encourage, sans contraindre, les individus à prendre des décisions qui sont bénéfiques pour eux-mêmes, la collectivité ou la planète. Le nudge repose sur l'économie comportementale, courant scientifique qui s'attache à comprendre les facteurs qui sous-tendent nos décisions.

L'objectif de ce projet est bien entendu de mesurer l'impact de cette approche sur le port de la ceinture, mais au-delà, d'utiliser ce dispositif pour agir sur les comportements à risque, dans d'autres domaines où les accidents persistent.

L'étude a été réalisée sur 2 semaines dans 6 cars scolaires : une semaine sans nudge (avant), une semaine avec nudges (après). La semaine sans nudge sert de cellule témoin, point de référence, et permettre aux enfants de s'habituer à la présence de l'observateur (un seul observateur par car, soit 6 en tout). La durée des tests a été volontairement longue pour mesurer d'éventuels effets dans le temps et posséder un échantillon important offrant ainsi une significativité forte aux résultats (5732 observations au total, 3314 la semaine sans nudge et 2918 la semaine avec nudge).

La première phase, sans nudge ou instructions particulières, a démontré que seuls 10% des élèves attachent instinctivement leur ceinture de sécurité. L'observation des cars scolaires a permis de se rendre compte que, par défaut, les enfants pouvaient s'asseoir sur les sièges sans même voir ni toucher la ceinture de sécurité.

Pour la seconde phase, 6 nudges ont donc été spécialement été créés puis combinés pour inciter les jeunes à boucler leur ceinture. Un nudge phare de l'expérimentation a consisté à retourner ce choix par défaut en sortant la ceinture de sécurité de son enrouleur à l'aide d'un fourreau, qui en plus de rendre visible la ceinture, oblige l'enfant à la toucher pour l'inciter à la mettre ou pour l'écarter s'il ne souhaite pas la boucler (sachant que s'asseoir dessus serait inconfortable, mais possible). Ce fourreau a été testé, en combinaison avec plusieurs autres nudges, reposant sur des visuels de mannequin crash test dans les cars, des affiches présentant le car comme vulnérable, ou des messages sonores d'incitation.

Résultat, les nudges s'avèrent efficaces pour favoriser le port de la ceinture dans les transports scolaires. Toutes les combinaisons de nudges testées permettent une progression du taux de port de la ceinture de sécurité qui, en moyenne, est multiplié par 2,4 passant ainsi de 10 % à près de 24 %. Les nudges, qui agissent autant sur les filles que sur les garçons, perdurent dans le temps et ont une portée aussi bien le 1erjour que les jours suivants. Par ailleurs, les nudges s'avèrent efficaces dans les cars scolaires où le taux port de la ceinture de sécurité est faible (moins de 10 %) mais aussi dans les cars scolaires où il est déjà important (de 15 à 50 %).

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance