Dépêches

Etude et baromètre — 06/12/2018

Télémédecine : les Français se disent « prêts à sauter le pas »


(AOF) - Carte Blanche Partenaires, la Société Française de Télémédecine (SFT), l'Université de Montpellier et son laboratoire MRM, en partenariat avec France Assos Santé et Formatic Santé ont réalisé une enquête auprès de 8 000 assurés pour mieux connaître la perception et l'intérêt des Français sur la télémédecine amenée à se démocratiser. D’après l’étude, la télémédecine semble avoir du mal à sortir du stade de l'expérimentation pour véritablement s'installer comme un usage mais les Français se disent « prêts à sauter le pas ».

55 % des Français sondés indiquent savoir en quoi consiste la télémédecine mais seulement 17,7 % d'entre eux en ont une connaissance précise. Près de 3 sondés sur 4 ont entendu parler de la télémédecine par les médias. Seulement 8,7 % par leur complémentaire santé et 5,2 % par leur médecin/pharmacien.

Cela pose la question du rôle des acteurs et professionnels de santé dans l'information sur cette pratique médicale surtout que 98,7 % des sondés n'ont pas encore utilisé la téléconsultation et 99,6 % la télésurveillance.

Toutefois, étant donné que la téléconsultation est remboursée depuis la mi-septembre par l'Assurance Maladie (dans les mêmes conditions qu'une consultation classique), le gouvernement table sur 500 000 actes à distance réalisés en 2019 et jusqu'à 1,3 million à horizon 2021. Une majorité de Français (51,9 %) se dit prête à recourir à la téléconsultation mais pour elle-même et seulement 18,6 % pour leurs ascendants et 17,3 % pour leurs enfants. Ce résultat semble traduire une volonté de tester le dispositif sur eux-mêmes avant d'y soumettre les autres membres de sa famille.

La téléconsultation est plébiscitée pour obtenir ou renouveler une ordonnance et/ou un conseil médical plus rapidement mais de préférence avec leur médecin généraliste ou spécialiste habituel. A noter également que les Français sont plus confiants à l'idée d'utiliser la téléconsultation avec un autre médecin généraliste pour obtenir ou renouveler son ordonnance qu'un conseil médical.

Plus précisément, 86,8 % des Français interrogés se disent prêts à recourir à la téléconsultation pour obtenir ou renouveler une ordonnance avec son médecin généraliste (vs 66,1 % avec un autre généraliste) et 73,3 % avec son médecin spécialiste habituel (vs 69,8 % avec un autre spécialiste).

Concernant la possibilité d'obtenir un conseil médical plus rapidement, c'est un " oui " à 89,6 % avec son médecin généraliste habituel (contre 57,8 % avec un autre généraliste) et à 82,2% avec son spécialiste (contre 60,3 % avec un autre spécialiste).

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance