Dépêches

Communication externe — 24/12/2018

Perte d’autonomie : la Mutualité Française adopte des propositions


(AOF) - Le conseil d’administration de la Mutualité Française a adopté plusieurs propositions couvrant les enjeux de prévention, d’accompagnement et de financement. Cette contribution est destinée à alimenter la concertation publique en amont d’une loi pour améliorer la prise en charge de la perte d’autonomie, annoncée par le Président de la République d’ici fin 2019.

Dans ses propositions, la Mutualité Française souhaite, par exemple, faire du domicile la priorité de la politique de l'âge. Elle propose de diversifier l'offre d'accompagnement des personnes en perte d'autonomie, dans le cadre d'un véritable parcours domiciliaire, en redéfinissant notamment la place et le rôle de l'Ehpad, en l‘ouvrant sur le territoire de santé sur lequel il est implanté, et en lui confiant un rôle dans la priorité accordée au domicile.

Il s'agirait, par exemple, d'insérer l'Ehpad dans l'offre de soins de 1er recours. Accessible à toute personne ayant besoin d'une expertise gériatrique, l'Ehpad ferait ainsi partie du parcours de soins, en élargissant ses missions aux soins de premiers recours, y compris aux consultations hospitalières avancées, et en solution transitoire de sortie d'hospitalisation. Rappelons qu'en 2017, un patient hospitalisé sur trois est âgé de plus de 65 ans. Or, le passage à l'hôpital est bien souvent un facteur d'aggravation de la perte d'autonomie : 20 % des personnes de 75 ans hospitalisées perdent ainsi en autonomie. Cette nouvelle organisation du parcours de soins permettrait de réduire ce risque.

La Mutualité Française propose également de concevoir un dispositif renforcé d'accompagnement à domicile, avec comme pivot du dispositif, les Ehpad. Ces derniers constitueraient des plates-formes gériatriques de proximité proposant un bouquet de services modulables et adaptés aux personnes à domicile : télésurveillance 24H/24H, équipes mobiles, dispositifs de répit pour les aidants, aide aux démarches administratives…

Ce dispositif viendrait en complément des services existants sur le territoire (SAD, SSIAD... qui seraient eux-mêmes renforcés, la coordination étant réalisée par les infirmières de l'Ehpad.

L'objectif serait de donner la possibilité aux personnes qui le souhaitent de rester plus longtemps chez elles, grâce à un accompagnement à domicile adapté à leur niveau d'autonomie.

En vue d'améliorer la prise en charge médicale au sein des Ehpad, la Mutualité Française propose par ailleurs la création de postes d'infirmières en pratiques avancées spécialisées en gériatrie.

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance