Dépêches

Stratégie — 03/01/2019

Les complémentaires santé s’engagent pour le pouvoir d’achat


(AOF) - Face à l'urgence économique et sociale, les complémentaires santé adhérentes à la Fédération Française de l'Assurance montent au front. Dans un communiqué publié fin décembre, elles s'engagent sur des mesures immédiates et concrètes pour le pouvoir d'achat des Français. En premier lieu, aucune augmentation de tarif liée à la réforme du " 100 % santé " pour l'année 2019 ne sera programmée. Les acteurs qui auraient anticipé une telle évolution s'engagent à la corriger.

Par ailleurs, les complémentaires santé contraindront leurs frais de gestion dès 2019 : il ne sera procédé à aucune augmentation de taux à ce titre pour l'an prochain.

Elles s'engagent de plus, à titre exceptionnel, à reverser intégralement les augmentations tarifaires prévues en 2019 sur leurs contrats de base, qui bénéficient au total en France à plus de 5 millions d'assurés. Chaque opérateur choisira les modalités à mettre en œuvre pour cette compensation.

Pour la mise en place effective de ces dispositions, les organisations de complémentaires santé procéderont par voie de recommandation auprès de leurs membres dans les plus brefs délais. L'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) est compétente pour veiller à leur bonne application.

Outre ces mesures immédiates de solidarité, les complémentaires santé proposent également d'engager une réflexion de moyen terme sur l'amélioration de l'offre de soin.

Les complémentaires santé proposeront ainsi aux pouvoirs publics une réflexion quant à l'accélération de la mise en œuvre de la réforme " 100 % santé " au cours de l'année 2019.

Elles souhaitent en outre contribuer à l'amélioration du fonctionnement de l'Aide à la complémentaire santé (ACS) afin que nos concitoyens aux revenus les plus modestes puissent y accéder plus largement puisqu'environ 65 % des Français éligibles à l'ACS n'utilisent pas cette faculté.

D'une façon plus générale, une meilleure coopération entre l'Assurance Maladie Obligatoire et les assureurs complémentaires doit être recherchée. Les organismes complémentaires peuvent en effet apporter beaucoup à nos concitoyens : actions de prévention, éducation thérapeutique, etc.

Bernard Spitz, président de la Fédération Française de l'Assurance, a indiqué : " Dans les circonstances exceptionnelles que nous vivons, la principale préoccupation des assureurs santé est de veiller à la qualité du service rendu aux Français dans un esprit de réforme et de responsabilité. Notre objectif est d'assurer les meilleurs soins possibles au plus grand nombre ".



2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance