Dépêches

Etude et baromètre — 11/03/2019

Les rendements des investissements des assureurs européens resteront sous pression, déclare S&P


(AOF) - La Banque centrale européenne (BCE) poursuivra sa politique monétaire accommodante, ce qui signale un ralentissement macroéconomique en Europe. Compte tenu de la décision de la BCE, S&P Global Ratings prévoit que les rendements des investissements des assureurs européens resteront sous pression.

Compte tenu des niveaux de garantie déjà relativement faibles, les assureurs ont peu de marge de manœuvre pour réduire davantage les taux de garantie sans nuire à la compétitivité. Les équipes de gestion pourraient apporter d'autres changements à la répartition de l'actif afin de générer plus de rendement à court terme. Cela aiderait les assureurs à se maintenir à flot, mais pourrait comporter d'autres risques importants sous forme de volatilité des prix des actifs, d'exposition au risque de change ou de liquidité. " Jusqu'à présent, nous n'avons pas observé d'augmentation significative du risque dans la répartition de l'actif des assureurs, mais certains changements sont en cours. Nous suivrons cela de près ", prévient l'agence de notation.

"Nous considérons qu'il est d'une importance vitale pour les acteurs non-vie de continuer à se concentrer sur la rentabilité technique dans l'environnement actuel", continue l'agence.

Les ratios moyens combinés (perte et frais) ont été élevés en Europe au cours des dernières années. En l'absence d'un solide rendement des placements, les assureurs ont tenté d'assurer la rentabilité de leur souscription en se concentrant sur une tarification adéquate et sur la réduction des dépenses. La faiblesse prolongée des rendements devrait assurer la persévérance de l'accent mis sur le bénéfice technique. " Les affaires non-vie resteront rentables en 2019 ".

"Bien que la politique monétaire accommodante de la BCE contribue à garantir des conditions de financement favorables aux assureurs, nous nous attendons à ce que le niveau des émissions continue de baisser, conformément aux tendances observées ces dernières années. Nous prévoyons que la majeure partie des émissions en 2019 sera consacrée au refinancement des appels de fonds à venir. Bien que les conditions favorables puissent encourager les émetteurs à préfinancer plus tôt que prévu, nous ne nous attendons pas à voir une ruée vers de nouvelles émissions", conclut S&P.

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance