Dépêches

Etude et baromètre — 25/04/2019

Euler Hermes observe une hausse des défaillances d’entreprises en France


(AOF) - Au premier trimestre 2019, Euler Hermes observe une hausse de 0,3 % des défaillances d’entreprises en France. En cause toujours, une demande des ménages qui stagne, et des marges qui ne progressent pas pour les entreprises. Il s’agit du troisième trimestre consécutif de hausse des défaillances en France. Ainsi, ces dernières restent, au premier trimestre 2019, +14 % supérieur au niveau constaté avant la crise de 2007.

"En 2018, les marges des entreprises se sont contractées de -0,2 point, et s'établissent désormais à 31,8 %. Outre ce problème de rentabilité, les entreprises françaises ont dû faire face à un manque de débouchés supplémentaire au premier trimestre 2019 : la consommation des ménages hors énergie a stagné", analyse Stéphane Colliac, économiste en charge de la France chez Euler Hermes.

Dans le détail, le logement neuf est particulièrement affecté par les défaillances, avec une hausse de +12,8 %. Le secteur paie le manque de confiance des ménages, dont l'investissement devrait se contracter de -0,6 % en 2019 (+2% en 2018).

Les entreprises de l'agroalimentaire sont également en proie aux défaillances d'entreprises, avec une hausse constatée de +10 % a/a au premier trimestre 2019.

Les autres secteurs les plus sinistrés sont les transports routiers (+12,9 %), le commerce alimentaire (+7,7 %) et la restauration (+7 %).

Enfin, selon Euler Hermes, la hausse des défaillances d'entreprises au premier trimestre 2019 en France concerne plus d'une région sur deux. La majeure partie du territoire est concernée par le phénomène, et les régions les plus durement affectées sont le Grand Est (+7,6 %), la Nouvelle-Aquitaine (+5,1 %) et l'Ile-de-France (+5 %).

"Nous venons d'assister à trois trimestres consécutifs de croissance des défaillances en France, situation inédite depuis 2013. Cette situation nous pousse à prévoir une hausse des défaillances d'entreprises en France en 2019, que nous estimons de +2 %. Il s'agirait de la première hausse constatée depuis 2015", conclut Stéphane Colliac.

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance