Dépêches

Etude et baromètre — 18/09/2019

Allianz Global Wealth Report relève un premier recul de la valeur des actifs financiers depuis 2008


(AOF) - Allianz a publié la 10e édition de son « Global Wealth Report », rapport mondial sur le patrimoine financier des ménages qui analyse les actifs et passifs financiers des ménages dans plus de 50 pays. L’enquête a relevé, pour la première fois depuis 2008, un recul de la valeur des actifs financiers bruts mondiaux des ménages de 0,1 % à 172 500 milliards d’euros après 172 760 milliards en 2017. Le recul a même été plus prononcé dans les pays émergents (-0,4 %) que dans les pays industrialisés (-0,1 %).

L'Empire du milieu y est en grande partie responsable, puisque les actifs s'y sont contractés de 3,4 %. Le Mexique et l'Afrique du Sud ont également essuyé d'importantes pertes en 2018.

"Cette situation est d'autant plus préoccupante que sur les deux dernières décennies, l'écart de croissance des actifs financiers entre les pays plus pauvres et les pays plus riches était en moyenne à 11,2 points de pourcentage. Il semble que les conflits commerciaux aient mis un coup d'arrêt brutal au processus de rattrapage des pays les moins riches, sans que les pays avancés n'en bénéficient. Le Japon (-1,2 %), l'Europe occidentale (-0,2 %) et l'Amérique du Nord (-0,3 %) ont dû faire face à une contraction de la valeur des actifs financiers", explique Allianz, dans son étude.

Contrairement aux actifs financiers bruts des ménages allemands qui ont connu une hausse de 2,2 %, ceux des Français ont reculé de 0,8 % en 2018, une première depuis 2008. L'Italie (-4,8 %), l'Espagne (-1,6 %) et la Belgique (-1,7 %) ont également terminé le mois en repli.

Une baisse qui résulte de la forte baisse des valeurs mobilières, principalement des actions et des fonds d'investissement (-5,5 % après une hausse de 7,7 % l'année précédente) et d'une légère diminution (-1 %) des produits d'assurance et d'épargne retraite. Les dépôts bancaires ont, en revanche, enregistré une croissance vigoureuse de +4,5 %, conformément à l'année précédente, puisqu'ils ont constitué la principale destination de l'épargne nouvelle.

Selon le rapport, les dettes ont, elles, progressé de 3,8 %, soit plus lentement qu'en 2017 (+5,2 %), mais à un rythme en ligne avec la moyenne des cinq dernières années. Par conséquent, le ratio d'endettement des ménages a légèrement augmenté à 72,5 % fin 2018, un record historique et la septième hausse annuelle consécutive. Le niveau de l'endettement privé n'est toutefois pas encore préoccupant : pour une fois, le taux d'endettement de la France reste inférieur à la moyenne de l'Europe occidentale (74,1 %).

Après une baisse des actifs et une hausse des passifs, les actifs financiers nets de la France se sont contractés de 2,7 % en 2018, pour la première fois depuis la crise financière.

Avec des actifs financiers nets de 57 095 euros par habitant, la France occupe encore une fois la 15e place du classement des 20 pays les plus riches (actifs financiers par habitant, voir tableau), devant l'Italie (17e) et l'Allemagne (18e). Les États-Unis ont, quant à eux, de nouveau ravi la première place à la Suisse, notamment en raison de la fermeté du dollar.

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance