Dépêches

Etude et baromètre — 18/10/2019

UE : le divorce n’est pas une solution (Allianz Pulse)


(AOF) - Alors que la date du Brexit approche, Allianz a décidé de sonder, pour sa première édition de l’"Allianz Pulse", 1000 personnes en France, en Allemagne et en Italie sur l’UE et l’euro. Si les allemands sont 37 % à voir plus d’avantages que d’inconvénients (23 %), seuls 19 % des Français (et 24 % des Italiens) voient plus d'avantages dans l'adhésion à l'UE, contre 40 % (36 % des Italiens) qui pensent que l'UE comporte plus d'inconvénients (et 42 % pour qui avantages et inconvénients s'équilibrent ou sont indécis).

Malgré ce constat, les répondants estiment que "le divorce n'est pas une option". Le nombre de personnes interrogées qui sont favorables à une sortie de l'Europe est nettement dépassé par celui des opposants à cette sortie, de 19 points de pourcentage en France et en Italie ; en Allemagne, cette différence atteint même 39 points de pourcentage.

"Le statut des relations entre l'UE et ses citoyens est compliqué", a déclaré Ludovic Subran, Chef économiste du groupe Allianz. "Ensemble dans l'UE ou seuls à l'extérieur, les 2 sont sources d'insatisfaction. Mais la situation n'est pas du tout désespérée et il y a de bonnes chances de trouver une solution. La majorité des répondants détestent encore plus l'idée de la séparation que la perspective de rester ensemble".

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance