Dépêches

Etude et baromètre — 14/01/2020

La part des conducteurs qui utilise son smartphone au volant augmente chaque année


(AOF) - Selon le baromètre des usages du smartphone au volant réalisé par la Fondation Maif et l’IFSTTAR, la part des conducteurs qui utilise son smartphone au volant augmente chaque année : 39 % en 2016, 43 % en 2017, 46 % en 2018 et 49 % en 2019. Cet usage est très lié à l’âge (60 % des moins de 45 ans et jusqu’à 65 % des 25-34 ans) et aux kilomètres parcourus (60 % de ceux qui font plus de 15 000km/an).

Si le téléphone au volant est d'abord jugé utile par l'ensemble des conducteurs, ses côtés envahissant et distracteur pour la conduite sont également mis en exergue. Les conversations ne sont plus pour 43 % des sondés l'usage principal du téléphone au volant : 48 % des conducteurs l'utilisent pour d'autres raisons. 37 % des conducteurs ont reçu ou envoyé des messages, dont 36 % des SMS, 23 % des messages instantanés, 19 % des emails. 1 conducteur sur 5 surfe sur le net derrière son volant et 36 % utilisent ce terminal comme GPS.

Selon le sondage, 66 % des conducteurs qui ont reçu des messages en 2019 ont reçu des messages complexes, c'est-à-dire qui combinent du texte et des photos ou des vidéos, 55 % en ont envoyé et 48 % ont échangé des messages en groupe.

Plus inquiétant selon l'enquête, 1 conducteur sur 4 avoue s'être déjà fait peur en utilisant son smartphone au volant de sa voiture. Les moins de 45 ans, les grands rouleurs et les professionnels sont plus touchés, ce qui pourrait s'expliquer par leur usage plus important des fonctions complexes du téléphone … tout comme un équipement inadapté et une faible expérience de la conduite pour les 18-24 ans : 46% d'entre eux se sont fait peur en 2019.

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance