Dépêches

Etude et baromètre — 13/07/2020

Les Français jugent plus important de protéger leur identité en ligne que leurs bijoux


(AOF) - Guidewire Software a réalisé une enquête réalisée auprès de consommateurs français, qui apporte un éclairage sur l'impact de la crise du Covid-19 sur leur attitude vis-à-vis de l'assurance et des assureurs. Alors que la vie professionnelle et la vie privée dépendent de plus en plus des services numériques, l'étude fait ressortir des contradictions entre ce que la population juge essentiel de protéger et ce qu'elle est prête à payer pour cela.

Par exemple, tandis que la quasi-totalité des Français sondés (88%) déclarent que la protection de leur identité numérique revêt plus d'importance à leurs yeux que celle de leurs vêtements (58 %) ou de leurs bijoux (40 %), seuls 9 % d'entre eux ont effectivement souscrit une assurance couvrant leur identité numérique.

De plus, l'expérience des mesures de confinement a manifestement modifié le comportement des consommateurs. Près de la moitié d'entre eux (49 %) indiquent qu'à la suite de la crise du Covid-19, ils seront plus attentifs afin de s'assurer qu'ils comprennent bien la couverture que leur procure leur assurance.

Certaines catégories d'assurance, qui peinaient à décoller jusqu'ici, pourraient également être impactées dans un futur proche.

En effet, les Français sont désormais presque deux fois plus enclins à s'assurer contre la perte de revenus ou à se couvrir contre le vol d'identité en ligne, après avoir été durement frappés par la crise en y étant mal préparés.

En parallèle, de nouvelles préoccupations semblent émerger, comme l'importance de l'assurance annulation voyage ou encore celle de la protection des paiements, citées respectivement par 33% et 26% des répondants.

Pourtant, un autre élément significatif mis en lumière par cette étude pourrait venir freiner toute potentielle montée de la demande de ces produits : les consommateurs ne sont pas convaincus que les assureurs les aient suffisamment protégés pendant la crise.

En France, ils sont ainsi près de deux fois plus nombreux (28 %) à penser que les assureurs n'ont pas fait assez pour aider les personnes dans le besoin face au Covid-19 que ceux ayant une opinion plus positive au sujet du soutien apporté par le secteur (12 %) durant la pandémie.

Ce chiffre vient s'ajouter à la proportion de près d'un assuré sur cinq (18 %) ayant déjà une image négative des assureurs avant la crise.

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance