Dépêches

Fiscale ou juridique — 11/06/2021

Scor et Covéa enterrent la hache de guerre


(AOF) - Scor domine l'indice SBF 120 ce vendredi (+7,62% à 28,09 euros), les investisseurs saluant la signature d'une armistice avec l'assureur Covéa, dont les conditions lui sont favorables. Les deux groupes, qui ont mis fin à un âpre affrontement de près de 3 ans, souhaitent désormais " retrouver des relations apaisées, fondées sur le professionnalisme, dans le respect de leurs indépendances respectives ". Tout avait débuté à la rentrée 2018 quand Covéa avait proposé 43 euros pour racheter Scor, ce que le réassureur avait rejeté. La situation n'avait fait ensuite que dégénérer.

Le protocole d'accord transactionnel d'une durée de 7 ans signé par les deux groupes contient une série d'engagements irrévocables pour le groupe d'assurance mutuelle. Il aboutit en particulier à une sortie ordonnée du capital de Scor, dont il est le premier actionnaire avec 8,44% du capital.

Il a ainsi consenti à Scor une option d'achat des titres qu'il détient - transférable à tout tiers désigné par le réassureur - à un prix d'exercice de 28 euros par action et pendant une durée de 5 ans. Covéa s'engage de plus à ne pas acheter, directement ou indirectement, seul ou de concert, pendant une durée de 7 ans, d'actions Scor.

Par ailleurs, le groupe d'assurance mutuelle renonce, pendant une durée de 7 ans, à " toute remise d'une offre, formelle ou informelle, officielle ou non officielle, publique ou privée, directe ou indirecte, relative à une prise de contrôle de Scor ".

Covéa versera en outre une somme de 20 millions d'euros et toutes les actions judiciaires intentées seront retirés.

L'enterrement de la hache de guerre s'accompagne aussi d'une obligation de non-dénigrement réciproque d'une durée de 7 ans et de la reprise des relations de réassurance entre Covéa et Scor.

Enfin, les deux groupes ont mis en place des traités de réassurance en quote-part par lesquels Covéa souscrira, et Scor cèdera, 30 % de tout le portefeuille d'affaires en cours Vie détenu par les entités de Scor en Irlande au 31 décembre 2020. Le prix d'acquisition s'élève à 1,014 milliard de dollars.

Pour UBS, les aspects positifs semblent l'emporter largement sur les aspects négatifs du point de vue de Scor. L'analyste évalue l'impact positif de cette transaction entre 4% et 6% au niveau de sa valorisation par la somme des parties.

Moody's voit également cet accord d'un bon oeil car "il met fin à un conflit qui était source de distraction pour les équipes dirigeantes des deux groupes. De plus, la transaction de réassurance proportionnelle sur les activités vie de Scor est positive pour le profil de crédit de Covéa car cela lui permet de se diversifier sur les risques, dits biométriques, qui sont décorrélés des risques d'assurance dommages".

"Cet accord de réassurance est également bénéfique pour Scor, explique encore l'agence de notation, car il est source de capital qui pourra être utilisé pour croître dans le secteur de la réassurance dommages, à un moment du cycle où les tarifs sont en augmentation. "

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance