Dépêches

Comm. externe — 24/10/2016

La CNCM s'oppose à la volonté de sortie du Crédit mutuel Arkéa

La Confédération nationale du Crédit mutuel prend acte de la volonté de sécession des dirigeants du Crédit mutuel Arkéa décidée à l'issue des votes des assemblées générales des fédérations du Crédit mutuel de Bretagne, du Massif Centrak et du Sud-Ouest. La CNCM fait part de son inquiétude au sujet des conséquences de ce choix qu'elle estime contraire aux intérêts des sociétaires du Crédit mutuel Arkéa qui pourrait, en outre, voir sa note dégradée. Elle met également en avant la mise en cause de la confiance des clients du Crédit mutuel Arkéa et les inquiétudes des salariés.

C'est pourquoi, la CNCM oppose une fin de non-recevoir à la proposition de création de plusieurs organes centraux au sein du Crédit mutel et appelle les dirigeant du Crédit mutuel Arkéa pour un retour au sein du Crédit mutuel "uni et respectueux". Dans le cas contraire, la procédure de sanction ira à son terme et une étude d'impact indépendante sera menée afin d'identifier les conséquences d'une sécession du Crédit mutuel Arkéa pour les sociétaires, salariés et clients.

Source : CNCM (Communiqué de presse du 22 octobre 2016)