Dépêches

Étude et baromètre — 01/03/2017

Enquête de Banque de France sur le surendettement des ménages français

La part des crédits à la consommation au sein des ménages surendettés est en baisse de près de 20% depuis 2011.

Banque de France vient de publier les résultats d'une enquête portant sur la typologie des ménages français surendettés. Cette étude revèle que sur une période de cinq ans, la part des crédits à la consommation, au sein de ces ménages, est passée de 58,2% en 2011 à 39,3% en 2016. Ainsi la part des crédits renouvelables se situe à 21,3% en 2016 (contre 34% en 2011) et celle des prêts personnels à 17% en 2016 (contre 22,7% en 2011). L'autre aspect mis en perspective dans cette étude concerne l'augmentation des arriérés des charges courantes, de l'endettement au titre des dettes immobilières et des autres dettes. S'agissant du montant des arriérés des charges courantes, il représente 23,6% de l'endettement global en 2016 (17% en 2011). Quant à l'endettement immobilier, il est passé de 22,6% en 2011 à 35,3% en 2016. A propos enfin des autres dettes, elle ont augmenté de près de 38% en 5 ans. L'étude réalisée par la Banque de France précise en outre que le surendettement des ménages concerne d'abord les personnes seules (66,1% de la part totale) et la tranche d'âge des 45-54 ans (26,8%). 

 

Source : banque-france.fr (Communiqué de presse du 28 février 2017)