Dépêches

Étude et baromètre — 30/03/2017

Les Français et l’assurance vie

La Fédération Française de l’Assurance (FFA) publie les résultats de son étude menée par IPSOS portant sur les Français et l’assurance vie. L’étude indique qu'avec une durée de détention moyenne supérieure à 11 ans, l’assurance vie est détenue par 48% des moins de 35 ans, 51% des 35-59 ans et 62% des 60 ans et plus. L’assurance-vie bénéfice d’une très bonne image auprès des Français. Ils sont 65% à déclarer que ce contrat est un moyen fiable et sûr d'épargner. Ainsi, si les français souscrivent à un contrat d'assurance vie c'est notamment pour préparer leur retraite (55% des détenteurs âgés de 35 à 59 ans), aider leurs proches dans l’avenir (55% des moins de 35 ans) ou faire face à une perte d’autonomie (64% des 60 ans et plus). Concernant la notoriété des différents supports dans les contrats d’assurance-vie, 53% des sondés ont déjà entendu parlé du support en euros, 26% de l'unité de compte et 14% pour l'euro-croissance. Toutefois, les Français ont une appétence limitée pour les contrats en action. Seul 26% se dit prête à sauter le pas si la fiscalité de ces contrats était plus avantageuse.

Par ailleurs, une hausse des taxes sur l’assurance-vie aurait des conséquences importantes pour les épargnants. En effet, si la fiscalité devenait moins avantageuse, une très large majorité de détenteurs (66%) déclare qu’elle se détournerait de son contrat en épargnant moins ou plus du tout (30%) ou en désépargnant (36%). Enfin une très large majorité de Français (77%) sont opposés à la « Flat tax » qui consisterait à supprimer les avantages fiscaux de l’assurance-vie en alignant son taux d’imposition sur celui des autres produits d’épargne.

Source : La Fédération française de l’assurance (FFA) (Communiqué de presse du 30 mars 2017)