Dépêches

Étude et baromètre — 25/07/2017

FFA publie les données 2016 des assurances de biens et de responsabilité

53,4 milliards d'euros : il s'agit du montant des cotisations des assurances de biens et de responsabilité en France en 2016.

La FFA publie une étude reprenant les données clés de l'année 2016 des assurances de biens et de responsabilité qui représentent 25,1% des cotisations du marché français de l'assurance. Ce montant est en hausse de 1,9% par rapport à 2015. Sur l'ensemble des cotisations (particuliers et professionnels confondus), l'assurance automobile demeure à la première place, suivie par la multirisques habitation, les biens professionnels et agricoles, les catastrophes naturelles, la construction, la responsabilité civile générale, la protection juridique, les transports, le crédit-caution, l'assistance et les pertes pécunières. L'évolution du chiffre d'affaires de l'assurance auto reste limitée (1,8%) similaire à celle des 2 exercices précédents, mais le secteur connaît une dégradation de la sinistralité importante (+5,5%) due notamment à la hausse de la fréquence des sinistres RC corporels, associée à une accélération du coût moyen des sinistres.

Au niveau de la branche multirisques habitation, l'évolution des cotisations se situe à 2,5%, en retrait par rapport aux années précédentes (+3,6% en 2015) en raison d'une concurrence forte et de la poursuite du ralentissement de l'indice construction tout au long de l'année. D'autres part, la charge des prestations est restée contenue par rapport à 2015, malgré les événements climatiques. Au niveau de la branche des biens des professionnels et biens agricoles: la croissance est modérée pour l'ensemble de cette branche (+1,6%). Les risques industriels ont une sinistralité en léger recul grâce à des risques moins nombeux et moins coûteux en 2016 qu'en 2015, tandis que les dommages aux biens agricoles ont une sinistralité qui explose en 2016, à cause de l'impact des événements naturels (inondations fin mai-début juin, grêle, gel et sècheresse) sur la sinistralité de l'assurance récoltes. Au niveau du marché de l'assurance transport, le chiffre d'affaires recule en 2016 à 0,9 milliards (-8,5%), due à une concurrence accrue, une surcapacité chonique de la flotte, ainsi qu'au ralentissement des échanges mondiaux et de certaines incertitudes (Brexit, montée des politiques protectionnistes). La branche RC enregistre une légère hausse de ses encaissements (+1,1%), après 3 années de recul. Pour la branche construction, l'activité du bâtiment s'est redressée (+1,9% en volume) après 8 années de crise. Il y a donc une progression des cotisations en garantie dommages-ouvrage (+9,2%), mais, au global, les encaissements de l'ensemble de la construction demeurent en baisse de 2,1%.

Source : ffa-assurance.fr (Communiqué de presse du 19 juillet 2017)