Dépêches

Stratégie — 21/08/2017

Credit agricole affiche une forte augmentation du ratio de solvabilité au 1er semestre 2017

Crédit agricole publie le bilan de son 1er semestre 2017 marqué par une augmentation des bénéfices de tous ses pôles de métiers et amplifié par la très bonne maîtrise des charges et du risque. Ainsi, les caisses régionales poursuivent  leur bon développement commercial aussi bien en crédits, à +5,6% à fin juin 2017 par rapport à fin juin 2016 qu’en collecte d’épargne, à +4,7%. De plus, la croissance est particulièrement forte pour les prêts à l’habitat (+7,8%), les crédits à la consommation (+8,7%), les crédits aux entreprises et professionnels (+5,3%)et pour les dépôts à vue (+16,5%). Les comptes et dépôts à terme, quant à eux, poursuivent leur baisse, à -12,0%. Le pôle grande clientèle, qui comprend les activités de marchés, a vu son résultat net part du groupe passer de 363 millions d'euros à 431 millions sur un an. Concernant, le pole l’Assurance, le chiffre d’affaires en dommages augmente de +10,3% par rapport au deuxième trimestre 2016. La collecte nette en assurance vie a atteint 1,3 milliard d'euros au deuxième trimestre 2017, contre 1,8 milliard d'euros au deuxième trimestre 2016 marquée par une répartition beaucoup plus favorable entre contrats en euro (+0,1 milliard d'euros de collecte nette contre +1,0 milliard d'euros au deuxième trimestre 2016) et unités de compte (+1,2 milliard d'euros contre +0,8 au deuxième trimestre 2016). Dans ce cadre, la part d’UC dans la collecte brute ressort à un niveau historiquement élevé de 30,5%, en progression de +9,3 points sur un an et de +2,3 points sur un seul trimestre.

En lien avec ses résultats, Crédit agricole a maintenu un haut niveau de solidité financière, avec un ratio Common Equity Tier 1 (CET1) non phasé de 15,0%, en hausse de +50 points de base par rapport à fin mars 2017. Ce ratio devrait néanmoins retomber à 11,7% après l'intégration dans les comptes du troisième trimestre de l'acquisition du gérant d'actifs Pioneer par sa filiale de gestion d'actifs Amundi. Enfin, le groupe souligne que la LCL est en négociations exclusives en vue de la cession de la Banque Thémis, spécialisée dans la fourniture de services bancaires pour les entreprises en difficulté, procédures collectives ou amiables. Si elle se réalise, cette cession aura un effet très limité sur les résultats du groupe et sur son ratio CET1 (environ +1 point de base).

Source : credit-agricole.com